Quand la tradition aliène la raison.

 

Juin est le symbole de l’arrivée des beaux jours, du soleil & des températures estivales. Le début de l’été en somme. Pour certains, c’est aussi le signal de départ du Grindadráp, l’un des plus grands massacres de cétacés qui a lieu chaque année dans l’archipel des Féroé (on compte déjà 150 à 200 globicéphales noirs tués lors du premier Grind, le 6 juin dernier). Le Grindadráp, littéralement traduit par « mise à mort des baleines » est une tradition féringienne qui fut relatée pour la première fois au XVIème siècle. A l’époque la viande de baleine était la seule ressource dont disposait les habitants de l’île pour se nourrir & survivre. Aujourd’hui, bien que l’alimentation ne dépend plus de cette chasse (d’ailleurs la viande n’est quasiment plus consommée à cause de sa toxicité, notamment en mercure), le Gind perdure par tradition. Ainsi, c’est environ un millier de cétacés qui sont tués chaque années au nom de la « beauté culturelle ».

« Que ce soit un sport ou pas, au sens où on l’entend habituellement, le Grind est une vraie source d’excitation & une occasion pour se réunir dans une existence autrement monotone »

 Joan Paul Joensen, écrivain féringien.

« Pendant près de quatre longues heures, ces animaux se sont battus pour leur vie. Ils ont été harcelés, torturés & brutalement tués en présence des membres de leur famille. Ce n’est pas une tradition, c’est un bain de sang ! »

Rosie Kunneke, bénévole de terrain.

Hvalba_beach_whaling,_Faroe_Islands

Le mois de juin en France & en Espagne, c’est aussi le début de la saison des Corridas, véritable mise à mort d’un taureau sous fond de spectacle coloré & grandiose. La corrida, ainsi que les combats de coqs jouissent d’une dérogation qui leur permettent d’être exemptés de l’article 521-1 qui « sanctionne les actes de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé ou tenu en captivité » dans certaines localités de France métropolitaine & Outre-Mer. Condamnables dans presque tout le pays, ces deux traditions barbabres sont parfaitement légales, voire fermement défendues dans certaines régions. L’explication de cette incohérence morale ? L’économie. En effet, la Chambre régionale des comptes, & des éléments d’investigation établis par la presse & certaines associations ont permis à certains députés d’affirmer par exemple en 2007 qu’une prestation d’1h30 des meilleurs toréros pouvaient atteindre jusque 100 000€ (hors droit de TV). Il est aussi noté dans ce rapport qu’un taureau vaut entre 9000 & 18 000€ & qu’un cheval de corrida équestre pouvait quant à lui rapporter entre 30 000 & 75 000€ à son éleveur. Le maire de Nîmes a aussi déclaré que la ville rassemblait jusqu’à 1 Millions de touristes lors des férias.

corrida-ales-2013-010

Mais revenons au terme de tradition. Du latin « Traditio », la tradition est l’art de transmettre une idée, un rite, un contenu culturel à travers les générations afin de donner un héritage qui constitue l’identité de la communauté qui le reçoit. En appelant au passé, la tradition exige d’être conservée. Et c’est bien là le problème (outre l’aspect économique évoqué plus tôt pour la corrida) ! Aujourd’hui, alors qu’il est admis scientifiquement que les animaux sont des êtres sensibles, ressentant la douleur, la joie, & les peines au même titre que l’homme, il est primmordial que la tradition comme autorité soit abolie lorsqu’elle va à l’encontre d’un individu humain ou non-humain. Abolir ou modifier une tradition ne met pas fin à la communauté qui la pratiquait. La tradition chrétienne n’est pas morte par exemple lorsque Galilée a mis en évidence que notre système planètaire était héliocentrique & non géocentrique, ce qui revenait à dire que l’Homme n’était pas au centre de l’univers. De même la corrida a déjà été abolie en Catalogne & dans l’Archipel des Canaries, ce qui n’a pas tué leurs fortes identités locales. En réalité, la société telle que l’homme a voulu la concevoir se veut en perpétuelle évolution. Nous sommes les descendants de la philosophie des Lumières, du Sapere Aude – Ose ton propre entendement – donc nos pensées & convictions ne peuvent être aveuglées & emprisonnées au nom de la tradition. Et n’en déplaise à Descartes, aujourd’hui notre évolution se doit d’aller en faveur du droit à la liberté de vivre pour chacun, espèce humaines & non humaines confondues.

« Toute tradition cesse d’être respectable dès lors qu’elle entre en contradiction avec l’évolution des moeurs »

Claire Starozinski, Présidente fondatrice de l’Association pour la suppression des corridas.

Photos :

1 – Arne List :  https://www.flickr.com/photos/arne-list/2216306595

2 – Erik Christensen : https://commons.wikimedia.org/wiki/User:Erik_Christensen

3 – Jean-Marc Montegnies : http://animaux.l214.com/Autres/Corrida-Ales-mai-2013/corrida-ales-2013-010

Supplément d’infos :

Grindadráp Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Grindadr%C3%A1p#Une_chasse_traditionnelle_.3F

Article de Planète animaux : http://www.planeteanimaux.com/sujet/2015/06/07/150-dauphins-tues-aux-iles-feroe-lors-du-1er-grind-de-la-saison/005370

http://www.planeteanimaux.com/sujet/2015/05/13/sea-shepherd-annonce-une-operation-anti-grind-dune-envergure-sans-precedent-qui-debutera-en-juin-2015/004934

Source des chiffres sur la corrida : http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion0289.asp

Galilée contre la tradition chrétienne : http://www.sens-public.org/spip.php?article482&lang=fr

La pensée de Descartes sur l’Animal : http://www.cahiers-antispecistes.org/spip.php?article286

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s