Racing Extinction : Analyse & Critique.

Lors de mon dernier article (ICI), je vous annonçais la sortie de deux documentaires, dont celui que j’attendais le plus :  « Racing Extinction ». Par chance & grâce au service de presse de Discovery Channel qui m’a contactée, j’ai eu l’honneur de pouvoir le regarder en avant-première. C’est donc avec plaisir que je vais vous livrer mon analyse & mes impressions sur le dernier film de Louie Psihoyos.

Après « The Cove : La baie de la honte » oscarisé en 2009, « Racing Extinction » est LA nouvelle mission de Louie Psihoyos & son équipe. Cette fois-ci, accompagnés d’artistes & d’activistes, ils lancent une véritable opération d’infiltration ayant pour objectif d’exposer le trafic mondial d’espèces menacées & de comprendre les enjeux pour éviter l’extinction de masse qui plane comme une épée de Damoclès au-dessus de la Terre. Parcourant le monde entier pour infiltrer les marchés noirs les plus dangereux du globe & utilisant les technologies modernes pour saisir le lien entre les émissions de carbone & l’extinction des espèce, « Racing Extinction » promet d’offrir des images inédites qui vont changer la façon dont nous percevons le monde.

ktiextinction

Dès le premier plan du documentaire, le contexte est posé. Un photographe prend le cliché d’un oiseau mort en 1957, le dernier de son espèce. Nous sommes dans la réserve d’un musée d’Histoire Naturelle, où des centaines d’animaux empaillés, alignés côte à côte, croisent notre regard. Très vite, Louie Psihoyos & des scientifiques nous parlent de la plus célèbre extinction massive que la Terre ait connue : le Crétacé Tertaire, il y a 65 Millions d’année. L’extinction des Dinosaures. Entre les images de Dinosaures fossilisés & du musée, nous apprenons que notre planète perd chaque année 1 espèce sur 1 Million de manière naturelle , mais nous sommes sur le point de faire disparaître des espèces 1000 fois plus rapidement dans les prochaines décennies à venir. Le rapprochement est clair. C’est comme si nous vivions à l’époque des Dinosaures sur le point d’être exterminés par un astéroïde, sauf que dans cette version de l’histoire, nous sommes l’astéroïde.

notreextinction

Que dire de cette introduction ? Je la trouve à la fois juste & intelligente. En présentant notre époque en analogie avec celle de l’extinction des Dinosaures, tout le monde est en mesure de prendre conscience de l’envergure de la catastrophe qui nous attend. Tout au long du documentaire, Louie Psihoyos nous montre que puisque nous sommes l’astéroïde, nous sommes aussi la solution au problème. Les protagonistes du film nous emmènent aux quatres coins du monde pour pointer du doigt les problèmes qu’il nous faut affronter & surtout expliquer avec pédagogie ce que nous ne devons plus accepter, ce qui n’est plus possible de faire subir à notre planète & à ses habitants.

requin

Nous apprenons par exemple que les océans sont un des équilibres fondamentaux pour le maintien de l’écosystème. Comme le dit Dr.Boris Worm, l’océan est le second souffle, notre seconde athmosphère en quelque sorte. La vie humaine dépend de la préservation des océans. Sans eux, aucune espèce ne pourrait exister sur Terre. Pourtant l’acidification des eaux, la surpêche & le commerce de la faune marine place la vie dans les océans à un point critique, jamais atteint jusqu’alors. Les requins, qui ont survécu à quatre extinctions massives, se voient aujourd’hui menacés uniquement à cause de l’Homme. 200 000 requins sont tués chaque jour pour le commerce de leurs ailerons. Le danger est le même pour les raies mantas, chassées pour leur branchies à cause des croyances de la médecine chinoise traditionnelle. En fait, le commerce & le trafic d’espèces sauvages se tient juste derrière celui du trafic de stupéfiant.

raiemanta

Mais sur terre aussi, la menace gronde. Entre la déforestation, les industries polluantes & l’élevage intensif d’animaux de ferme, l’émission de Co2 & de méthane croît à allure folle. Chaque année, des espèces disparaissent dans l’indifférence générale. A l’image du Moho de Kauai, petit oiseau d’Hawaii, dont le mâle & la femelle forme un couple pour la vie. Le Dr.Clark nous fait écouter le son de ce passereau & nous raconte l’histoire à la fois tragique & cruelle de ce mâle, chantant désespérement à la recherche de son âme-soeur qu’il ne trouvera jamais, car il est le seul de son espèce sur Terre. Le son de sa voix perdure & résonne dans le Cornell Lab of Ornithology , tandis que l’espèce est désormais éteinte.

screen

Ce genre de séquence fait la force de Racing Extinction, & elles sont nombreuses. Contrairement à d’autres documentaires que j’ai pu voir (& que j’ai apprécié), celui-ci n’a aucun temps mort. L’équipe nous porte & nous fait passer par toutes les émotions. De la colère à la mélancolie, du suspense à la contemplation. La direction photographique est d’une rare beauté. Je n’en n’attendais pas moins d’un photo-journaliste ayant travaillé pour les plus grands magazines animaliers, pourtant il a dépassé mes espérances. Louie Psihoyos & ses techniciens m’ont littéralement scotchée. Il a réussi à tout magnifier. Du plancton aux immenses étendues sauvages. Je ne dirai rien sur la fin du film, mais les plans & la lumière sont étudiés à la perfection, pour un final en apothéose. La bande-son composée par J.Ralph est elle aussi incroyable & sert parfaitement le projet (Gros coup de coeur Manta Ray interprété par Antony).

corailbarrière

Racing Extinction contient certes un sujet lourd, mais porte un message positif. Nous ne sommes pas au point de non-retour & nous avons désormais les clefs pour changer notre comportement & le traitement que nous infligeons à notre magnifique planète bleue & à ses autochtones. D’ailleurs l’équipe du film ne s’arrête pas là. En effet, Racing Extinction est le point de départ d’une plus large campagne utilisant le hashtag #StartWith1Thing, afin de susciter l’intérêt de ses spectateurs aux problèmes écologiques & de créer ainsi un mouvement mondial. Vous trouverez tous les renseignements dont vous aurez besoin sur le site officiel du projet : ICI

De son côté, Discovery utilisera également ses plateformes digitales, ses médias sociaux et son programme Discovery Education pour accompagner les actions globales des téléspectateurs dans quatre domaines : lutte contre le trafic d’espèces sauvages, réduction des émissions de carbone grâce à l’utilisation de l’énergie verte, soutenir les causes « vertes » ou manger moins de viande.

Je n’ai plus qu’à vous conseiller de regarder Racing Extinction dès que vous en aurez la possibilité (sachant que Discovery Channel le diffusera le 2 décembre prochain) & de trouver votre manière de contribuer au sauvetage de notre mère la Terre car nous sommes la seule génération qui puisse encore inverser le cours des choses.

▲START WITH ONE THING – FIND YOUR THING▲  

espoir


Supplément d’infos :

Dans 100 ans nous aurons perdu environ 50% des espèces de notre planète si nous n’agissons pas mainenant.

Trailer Racing Extinction : ICI

Site Officiel de Racing Extinction : ICI (anglais)

Livre Interactif du projet: ICI (anglais)

Les précédentes extinctions massives : ICI

Moho de Kauai : ICI

Cornella Lab of Ornithology : ICI

Comment la photographie peut sauver une espèce en danger : ICI (anglais)

Joel Sartore – Photo Ark : ICI

Pétition contre la pêche aux ailerons de requins : ICI

Pétitions pour sauver les animaux en danger : ICI

Oceanic Preservation Society (Organisation dirigée par Louie Psihoyos) : ICI (anglais)

Site officiel de Discovery Channel France : ICI

Deux chansons de Racing Extinction disponibles à l’écoute: ICI

Toutes les photos sont issues du site officiel de Racing Extinction.

Publicités

5 réflexions sur “Racing Extinction : Analyse & Critique.

  1. Oui, ça donne envie de voir ce reportage portant un beau message, j’attendrai avec impatience sa diffusion sur Discovery channel.
    Merci pour ton post, comme toujours plein de sens,
    Bises,
    Ciiko

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s