Ces parades nuptiales étonnantes.

La Saint-Valentin, c’était Dimanche, & comme je suis d’humeur romantique, j’ai décicé de faire durer le plaisir en plaçant ce dossier de la semaine sous le signe de l’Amour. L’Amour dans le règne animal… Difficile de savoir ce que signifie ce sentiment chez les animaux, mais nous pouvons remarquer que la « période des amours » se traduit en partie par ce qu’on appelle « les Parades Nuptiales ». Ce petit moment de séduction qui précède l’union amoureuse & donc l’accouplement, , est propre à chaque espèce. L’une paradera en combattant pour impressionner sa bien-aimée, tandis qu’une autre entamera une danse endiablée qui charmera sa partenaire. Chacun a donc ses propres codes de séductions, & vous le verrez, certaines parades nuptiales sont étonnantes, voire très surprenantes.

♥ LE JARDINIER BRUN 

tumblr_lx7hbm0A9I1r94dcmo1_1280.jpg

Ce petit oiseau endémique de l’Australie & de la Nouvelle-Guinée, appartient à la famille des passereaux. Il est surnommé « Buruk Guria »(signifiant « oiseau mâitre-chanteur ») par les indigènes en raison de son impressionnant registre vocal & de son don pour l’imitation.

Pour séduire la femelle, le Jardinier Brun mâle a une technique de drague plutôt élaborée. Véritable architecte d’intérieur, ce petit oiseau construit un nid impressionnant. D’une part par sa taille, qui peut atteindre parfois un mètre de haut, mais aussi par sa décoration. En effet, le Jardinnier brun orne avec soin ce nouvel habitat en y déposant des fleurs, des plumes, des cailloux ou encore des fruits afin de mettre toutes les chances de son côté. On pourrait donc croire que le Jardinnier brun mâle est un grand romantique. Pas vraiment… En réalité, une fois la femelle conquise par cette jolie attention, & l’amour consommé, le jardinnier brun expulse la femelle du nid afin de séduire nouvelle conquête. Un vrai goujat, qui pourrait être la réincarnation d’un certain Barney Stinson !

♥ LE PSEUDOBICEROS HANCOCKANUS ♥

Pseudobiceros hancockanus

Le pseudobiceros hancockanus appartient à la famille des pseudocerotidae, des vers plats aux couleurs & motifs variés, possédant des pseudo-tentacules. Le pseudobiceros hancockanus vit dans les mers chaudes (parfois dans les récifs coraliens) de la région indo-pacifique, mais aussi au Fidji ou au Kenya.

Le Pseudobiceros hancockanus a la particularité d’être hermaphrodite. Chacun possède donc un organe mâle & un orgâne femelle, mais pour déterminer qui jouera le rôle du père ou de la mère, le ver se lance dans un épique combat de pénis dont le gagnant pourra féconder l’autre en perforant sa peau, grâce à la pointe située sur son organe génital, laissant ainsi le perdant  la future mère se débrouiller seule avec sa progéniture.

♥ LE LÉZARD DES SABLES ♥

Psammodromus algirus 1, Algerijnse zandloper, Saxifraga-Rob Felix.jpg

Autrement nommé le Psammodrome d’Algérie, le Lézard des sables est présent en Afrique du Nord, dans la péninsule ibérique, & plus rarement dans le Sud de la France. Très difficile à approcher à cause de son extrême méfiance, le Lézard des sables n’hésitent pas à s’enfouir dans le sable lorsqu’il se sent en danger. Par ailleurs, il figure sur la liste rouge des animaux en danger.

« De l’amour à la haine il n’y a qu’un pas » ; c’est un peu le leitmotiv du Lézard des sables. Au Printemps, lors de la saison des amours, ce sont les femelles qui font le premier pas pour charmer les mâles. Elles dandinent sur leur pattes arrières, donnant l’impression d’une danse du ventre qui ensorcelle celui qu’elle a choisi. Pourtant, la demoiselle peut se montrer assez réfractaire lors de l’accouplement, obligeant son partenaire à la maintenir (notamment en la mordant) le temps que l’union se termine.

♥ LE MAGOT ♥

Barbary-macaque_shutterstock_266101295

Le macaque de Barbarie, également appelé Magot, est une espèce de singe faisant partie de la famille des cercopithécidés (elle est en voie de disparition). Vivant dans les régions montagneuses du Maroc & de l’Algérie, Il est le seul Macaque présent à l’état sauvage sur le continent africain.

En amour, le magot a tout compris : se montrer prêt à l’engagement. Pour ce faire, les mâles se montrent particulièrement affectueux avec les plus jeunes du groupe. Au programme ; câlins, baisers & épouillages des petits, le tout, sous le regard attendri des femelles. Ces dernières, touchées par ces attentions dignes des meilleurs pères, se laissent littéralement séduire.

♥ LA COULEUVRE JARRETIERE A FLANC ROUGE ♥

140414_v013b_couleuvres_sn635
Photo : Radio Canada.

Espèce de serpent populaire, la couleuvre  jarretière à flanc rouge est très répandue sur le continent Nord Américain, notamment au Canada. Préférant la chaleur des journées d’été, ce serpent ne sort que très rarement l’hiver, car à cette saison, l’hibernation est de mise.

A leur sortie d’hibernation, il est temps pour la couleuvre de s’accoupler. Ainsi, pour faciliter la recherche de partenaire, le mâle dégage des phéromones qui ont pour but d’attirer les femelles. Chaque fois qu’une femelle arrive, tous les les mâles l’entourent, de sorte que tous les serpent forment une masse ressemblant à un « plat de spaghettis vivants ». Ils se tortillent, glissent, se roulent à terre, jusqu’à ce que l’un d’eux parviennent, à l’aide d’un de ses deux pénis à féconder la femelle. Et c’est là qu’arrive la partie la plus étrange de cette « orgie nuptiale ». Les mâles commencent à imiter les femelles en relâchant les mêmes phéromones qu’elles. Ces nouveaux « transexuels » attirent donc les mâles sur eux. La raison ? Elle est simple. Les serpent ont le sang-froid & ont besoin de chaleur. Lorsque les couleuvres sortent d’hibernation, elles sont donc faibles à cause du manque de soleil & ont donc trouvé cette ruse pour leur permettre d’être protégées & réchauffées par les autres.

L’amour & la séduction chez les animaux sont donc tout aussi variées & surprenantes que peut l’être chez l’humain. Le sujet intrigue, fascine, si bien qu’il a fait l’objet d’un documentaire en 2007, sous la direction de Laurent Charbonnier. « Les animaux amoureux » est une véritable célébration de l’amour dans le règne animal, que je vous invite à regarder si vous voulez retrouver en images certains points de l’article, ou affiner vos connaissances sur le sujet.


Sources & supplément d’informations : 

Le code de l’amour chez les animaux dans Le Figaro : ICI

Le jeu de la séduction chez les animaux sur L’internaute : ICI

30 parades amoureuses animales étranges sur Neatorama : ICI (anglais)

Les parades amoureuses les plus étonnantes sur Gralon : ICI

Les 6 parades nuptiales les plus bizarres du règne animal sur TerraFemina : ICI

10 parades nuptiales étranges sur la chaîne The Richest (Youtube) : ICI (anglais)

Le Jardinnier Brun, un étrange oiseau collectionneur sur Futura Sciences : ICI

Le Jardinnier Brun sur Wikipédia : ICI

Le Pseudobiceros Hancockanus sur Wikipédia : ICI (anglais)

Le magot ou singe de barbarie sur JPF Animaux : ICI

Le Singe Magot sur Futura Sciences : ICI

Le Lézard des sables sur Caramany : ICI

Couleuvre rayée sur Dinosoria : ICI

Couleuvre rayée sur Wikipédia : ICI (anglais)

En savoir plus sur la Couleuvre sur Anapsid : ICI (anglais)

Documentaire « Les animaux amoureux » sur Youtube : ICI

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Ces parades nuptiales étonnantes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s