Traque au loup chez les chiens-loups ?

 

Partir en Croatie pour sauver ses chiens ? L’idée paraît farfelue, pourtant c’est bien ce que Michèle s’est sentie obligée de faire pour garder ses chiens-loups & leur éviter un avenir incertain.

Michèle n’est pas la seule concernée. En France, d’autres propriétaires de chiens-loups, notamment d’American Wolf Dog subiraient aussi les foudres de l’Etat. La raison ? Une classification de la CITES primant injustement sur la loi française, plaçant les chiens-loups américain au même rang que les loups purs (donc appartenant à la faune sauvage & nécessitant un certificat de capacité), selon les propriétaires.

12729303_1543050782654890_2503721360180336364_n
Tableau de classification CITES.

 

Pourtant les animaux de Michèle sont pucés I-CAD (l’identification des carnivores domestiques), & affirme, certificat à l’appui, avoir importé deux de ses chien-loups américains en toute légalité sur le sol français (elle en recueille deux autres par la suite). Ce qui n’arrête pourtant pas la Préfecture, persuadée, selon des dénonciations, de voir là une détention illégale d’animaux sauvages & demande la saisie des canidés. La propriétaire ne voit pas d’autre choix que de quitter la France pour éviter une éventuelle euthanasie de ses animaux. Des analyses ADN sont faîtes après le départ de Michèle. Ces analyses, basées sur le tableau de la CITES, assurent que les canidés sont des hybrides de première, voire seconde génération & refutent donc la thèse du chien-loups. Des résultats contestés par la propriétaire.

clmichele
La meute de Michèle.

 

 

Orianne aussi fait les frais de cette traque au loup. Le calvaire démarre avec la saisie administrative de Snow, une femelle chien-loup américain. Mais les ennuis ne s’arrêtent pas là. Orianne ayant aussi des chien-loups inscrit aux Livres des Origines Françaises (deux LOF & trois croisés chien-loups issus de parents LOF), se voit confronter à un tout autre problème. Des chiens-loups nés en 2013, appartiendraient aussi  à la faune sauvage selon la CITES. Une incohérence totale, puisque ces canidés sont issus d’un croisement de chiens LOF , dont la traçabilité est facilement vérifiable, selon la propriétaire.

12120127_10208173016542172_353367105027592019_o.png
Snow.

 

Aujourd’hui ces propriétaires abattus, mais pas vaincus prennent toutes les mesures nécessaires pour se défendre. Un avocat a été engagé pour se charger de ce dossier épineux & des pétitions sont lancées, dont l’une ayant receuillie plus de 20 000 signatures. En attendant un jugement final, chacun fait tout pour ne pas livrer ses chiens dans des parcs animalier ou vers une euthanasie. Orianne a stérilisé ses chiens (sauf un, en passe de le devenir) & voit un comportementaliste canin pour Snow afin de prouver qu’elle n’a rien d’un loup pur, tandis que Michèle a récemment ouvert un parc en Croatie, qui accueillera les hybrides visés.


Supplément d’infos : 

Pétitions : ICI 

Obligée de partir  à l’étranger pour sauver ses chiens sur France Bleu : ICI

Chiens-loups ou hybrides, elle part en Croatie pour « les sauver » sur Le Dauphiné : ICI

Groupe Facebook de l’Association « Entre Chiens & Loups » : ICI

Toutes les photos appartiennent aux propriétaires.

 

Publicités

3 réflexions sur “Traque au loup chez les chiens-loups ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s