5 conseils pour trouver son futur chien #1 : Elevage.

 

Ça y est vous êtes prêt à avoir un chien ! Vous savez que cet acte entraîne un engagement à vie & cela représente une immense joie rien que d’y penser, mais comment s’y prendre quand on n’a jamais eu de chien & qu’on n’y connaît absolument rien au milieu canin ?

Cet article est donc fait pour vous ! Oui toi jeune fille, qui regarde des photos de Spitz tous les jours sans pour autant sauter le pas, de peur de faire mal les choses. Oui, toi aussi, qui fini par agacer tout le monde à parler de chien, alors que tu n’as acheté que les jouets que tu fais couïner seul dans ton salon pour le moment. Grâce à mes 5 conseils, tu auras quelques pistes pour faire ta démarche avec plus de sérénité 🙂

Avant toute chose, cet article est le premier épisode de ce dossier « conseils »pour avoir son chien dans les meilleures conditions. Il se consacrera d’abord aux chiens d’élevage, puis une seconde partie s’intéressera à l’adoption en association & refuge. Je ne parle pas pas de particulier tout simplement parce qu’il est interdit d’élever des animaux sans Siret depuis le 1er janvier 2016. Un particulier peut seulement vous céder gratuitement un chiot  de 8 semaines, vacciné & pucé. En aucun cas, vous ne devez avoir de frais.

1 –  QUELLE RACE VOUS CORRESPOND ?

chien_pour_vous

Vous ne le saviez peut-être pas, mais chaque race de chien a des qualités & des défauts qui lui sont propres, constituant un caractère bien défini. Ainsi, le Husky Sibérien, réputé pour son indépendance, diffère du Bulldog Français, plutôt possessif avec son ami humain. Votre mode de vie ne convient pas non plus à toutes les races. Si vous êtes sportif, préférez vous diriger vers un chien infatigable comme le Border Collie. Au contraire, si vous êtes pantouflard, regardez plutôt du côté du Pékinois. Même chose pour votre espace de vie. Un Leonberg , par exemple a besoin d’un grand espace de vie avec jardin, contrairement au Cocker Spaniel, qui s’accoutume assez bien à la vie en appartement.

En bref, n’hésitez pas à regarder plusieurs semaines s’il le faut, pour trouver le chien qui vous correspond sur tous les points. Il serait bête de ne vous baser que sur le physique, car vous pourriez le regretter & pire, rendre votre animal malheureux.

 

2 – MÂLE OU FEMELLE ? 

88993edc3ee80bea8250877aa78c94c2

Tout est une affaire de préférence. À vrai dire, cela n’a jamais été un critère pour moi.

À savoir qu’en ayant une femelle, vous connaîtrez les périodes de chaleur pendant lesquelles il faudra l’éloigner le plus possible des mâles & vous aurez une maison à nettoyer plus souvent que d’habitude durant ces moments (la chienne est en chaleur deux fois dans l’année, pendant trois semaines). Si vous la stérilisez, vous serez tranquille.

Cependant, un mâle peut être assez intenable avec les femelles parfois & trop dominant avec les autres mâles, au point qu’il faille le stériliser aussi. N’oubliez pas qu’un mâle est plus grand & a donc plus de force qu’une femelle, & on peut vite sentir la différence avec des chiens de grosses tailles comme le Mastiff.

La mue peut différer aussi selon le sexe & les races (un Colley mâle n’a qu’une seule mue par an, tandis que la femelle en a deux). 

3 – NON AUX ANIMALERIES & SALONS :

KSdtdcti-istock-000014728540small.png

Question de bon sens cette fois-ci. Vouloir un chien, ce n’est pas comme vouloir une boîte de conserve dans un supermarché. Alors on bannit les lieux de vacarme qui poussent à la consommation & on y met du sien. On recherche des élevages sur internet, on regarde les avis ou on pose des questions, et on se déplace à l’élevage – plusieurs fois s’il le faut – pour voir s’il est digne de confiance (voir point suivant). Mais qu’est-ce qui ne va pas avec les animaleries & les salons du chiot ?

Pour les animaleries, vous n’avez aucune traçabilité du chien.Il peut venir de n’importe quel trafic (souvent venant des Pays de l’Est) ou de ces fermes à chiots qui produisent en masse des petits, souvent malades, avec des parents dans un état déplorable. Le sevrage est quasi absent. Acheter – même par pitié – dans une animalerie, c’est condamner des milliers d’autres chiens & forcer les mères à faire des portées jusqu’à ce que mort s’ensuive.

En ce qui concerne les salons du chiot, on n’est pas loin de la même chose. Je ne compte plus le nombre d’histoires, vécues indirectement, de bébés malades ou morts de Parvovirose. Certains vendeurs (non éleveurs) feront exprès de rester flous pour vous faire croire que votre chien a un pedigree (un chien né en France n’est pas forcément LOF). De toute manière, un bon éleveur n’aura jamais besoin de se pavaner dans ces salons de la honte.

4 – SE RENSEIGNER SUR L’ÉLEVAGE :

certificatnaissancekafka.jpg
Certificat de naissance (LOF) de Kafka.

Pour commencer, voici la liste des pedigrees de pays francophones :

  • LOF = pedigree français
  • LOS = pedigree suisse
  • LOSH = pedigree belge
  • CKC – CCC = pedigree canadien.

Maintenant, c’est le moment de partir à la recherche de « l’élevage idéal ».La première chose que je regarde chez un éleveur, est le nombre de races qu’il élève. Un type qui « élève » plein de races aussi différentes les unes des autres, c’est rédhibitoire pour moi. Il y a tellement à connaître d’une seule race, que je n’arrive pas à concevoir que l’on puisse être incollable sur des dizaines de races. Ensuite, demandez aux éleveurs les résultats des tests génétiques des parents de votre futur chiot. Toutes les races risquent de souffrir de potentielles tares génétiques (comme la Dysplasie de la hanche) & il est essentiel que votre chiot ait des parents sains. Il en va de sa santé. Si l’éleveur refuse ou tente de noyer le poisson, partez. Pour connaître les maladies génétiques liées à une race, renseignez vous au préalable sur internet & sur les forum. Pour ma part, je ne peux que vous renseigner sur le Colley à Poil Long & le Leonberg.

Ces étapes passées, vient le moment de la première rencontre. Convenez d’un rendez-vous avec l’éleveur & prenez la route. Une fois sur place, attardez vous sur les conditions de vie des chiens & voyez s’ils sont bien traités. Personnellement, j’aime savoir que les personnes qui commenceront l’éducation de mon futur chiot (car oui, un éleveur doit commencer l’éducation !), soient complices avec leurs chiens & que ces derniers ne soient pas juste de potentielles coupes de concours ou mères porteuses. Cherchez aussi celui qui sera peut-être votre futur ami & passez un peu de temps avec chaque chiot disponible, pour voir qui pourrait vous correspondre (la personnalité de chacun ressort déjà malgré leurs jeunes âges & vous pouvez déceler les tendances dominantes ou soumises d’un chiot).

genealogiekafka.jpg
Intérieur du Certificat de Naissance  LOF (généralogie du chien).

Discutez avec l’éleveur, posez lui toutes les questions qui vous passent par la tête (insistez de nouveau sur les tests génétiques des parents, les conditions de vie de leurs chiens & demandez à voir le certificat de naissance du chiot). S’il ne vous parle que de prix & de résultats de concours, fuyez ! S’il vous partage sa passion & qu’en retour il vous pose des question sur vos attentes & habitudes quotidiennes, tout en vous conseillant, c’est plutôt bon signe. Il cherchera parfois à vous tester, pour voir si vous êtes apte à vous occuper d’un chien (un éleveur peut tout à fait refuser de vous céder un chiot). En clair, le feeling doit être réciproque.

Autre chose ; Le jour J, j’aime aussi que l’éleveur me fasse signer un papier dans lequel il stipule que si je dois me séparer de mon chien (abandon, décès), il décide de reprendre l’animal. Evidemment, ça ne change rien dans l’absolu & il ne faut pas compter là-dessus pour se dire « c’est bon si j’abandonne mon chien, je suis tranquille ». NON ! Cependant, cela prouve dans une certaine mesure, que l’éleveur tient à ceux qui sont nés chez lui.

5 – LE PRIX :

bank-note-209104_960_720

Arrive alors la douloureuse question de l’argent.

voyez si vous êtes en mesure de payer le prix d’un chien d’élevage (cela varie selon les races & leurs besoins, mais à titre d’indication un Colley coûte aux alentours de 900€), sinon allez vers des associations spécialisées dans la race pour laquelle vous avez eu un coup de coeur, ou essayez d’avoir un particulier qui cherche à donner des chiots typés. Sachez que même si le prix paraît exhorbitant, il est justifié par de nombreux frais de la part de l’éleveur  ; saillie, tests génétiques (différents & plus ou moins nombreux selon les races), soins de la chienne gestante, inscription des chiots à un pedigree, vaccins & identifications des chiots, etc… Des frais qu’on ne retrouve pas en animalerie (donc le prix ne se justifie absolument pas dans ces structures) !

Si vous souhaitez absolument un chien avec pedigree (pour la traçabilité & dépistage des maladies héréditaires notamment), certains éleveurs acceptent des facilités de paiements sur plusieurs mensualités.

Prévoyez aussi les frais de route. À moins d’avoir de la chance, il faut souvent faire un petit voyage pour aller vers un élevage qui vous plaît & qui a justement des chiots disponibles au moment où vous vous lancez. Pour info, j’ai fais deux voyages, 5h de route aller-retour chacun, pour Kafka & j’en connais certains qui ont traversé la France pour leur toutou. Quand on aime on ne compte pas après tout !

ET APRÈS ? 

IMG_4676
Kafka chez ses éleveurs (6 semaines).

On y est ! Après plusieurs visites & enretiens téléphoniques, votre décision est prise. Vous avez trouvé l’élu(e) de votre coeur chez un bon éleveur, & aujourd’hui c’est le grand jour : Vous allez pouvoir récupérer votre chiot (âgé entre 8 & 12 semaines selon les élevages) !

Vous recevrez dans les jours qui suivent, l’I-CAD de votre animal (carte d’identié du carnivore domestique, où figure ses informations & vos coordonnées). D’ailleurs, n’oubliez pas de renouveler les informations sur le site officiel de l’I-CAD si vos coordonnées changent au cours de la vie de votre compagnon.

KAFKAICAD
Kafka vous présente son I-CAD.

Voilà de quoi partir dans ce long périple avec quelques clefs en main. J’espère en tout cas vous avoir aidé (vous pouvez me poser toutes les questions qui vous passent par la tête). Mes conseils sont basés sur mon expérience & sur les nombreuses discussions que j’ai pu avoir avec des passionnés cynophiles. Je ne prétends en aucun cas avoir la science infuse. Pour ceux qui souhaiteraient ajouter d’autres remarques afin d’apporter votre aide, vos commentaires sont les bienvenus. Quant à moi, je vous retrouve la semaine prochaine pour mes 5 conseils pour une adoption réussie 🙂


Supplément d’informations : 

La vérité des animaleries sur Des Amis en Famille : ICI

Salon du chiot & animaleries, attention aux arnaques sur Protection Action Chien : ICI

Vidéo PETA sur l’élevage des chiens destinés aux animaleries « Puppy Mills » : ICI (Attention, images choquantes).

Pour connaître la source des photos qui ne viennent pas de moi, il suffit de cliquer sur celles-ci 🙂

Publicités

6 réflexions sur “5 conseils pour trouver son futur chien #1 : Elevage.

  1. je m’appelle m’euGia du tiBet femelle suit née ‪#‎bouledogue‬ ‪#‎français‬ le 18/01/2016 d’un élevage en ‪#‎baie3‬ de kaTia du tiBet je suis curieuse hier j’ai vue la mer de la vacherie en baie3 j’avais une trouille du vent l’embrun un copain d’un L.O.F voisin m’a détendue l’eau été salée personne ne m’a dit que cela été normal drôle d’ animal’humain Ö âme corps esprits ‪#‎gardiens‬ @+ ‪#‎meuGiadutiBet‬ https://www.facebook.com/pygrre35

    Aimé par 1 personne

    • Et bien tu es magnifique m’euGia 🙂
      (cette couleur est ma préférée chez le bouledogue français ^^).
      Je te souhaite beaucoup de bonheur avec ton humain & pas trop de bêtises 😉

      Encore félicitations Pygrre35 !

      Bises,
      Marion

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s