5 conseils pour trouver son futur chien #2 : Adoption.

DogHome.jpg

La semaine dernière , je démarrais ce dossier « Conseils » par un premier épisode, consacré aux chiens d’élevage & ce qu’il fallait savoir pour avoir un animal avec pedigree, dans les meilleures conditions. Néanmoins, passer par un bon élevage n’est pas l’unique façon de trouver son âme-soeur à quatre pattes. Il ne faut pas oublier les refuges & associations : Peu coûteuse & surtout une bonne action, l’adoption est aussi un super moyen d’avoir le toutou de ses rêves ! Alors pour vous donner envie de sauter le pas, je vous ai concocté 5 conseils qui faciliteront vos démarches 🙂

1 – NE PARTEZ PAS SUR UNE IDÉE TROP PRÉCISE : 

86536922
Getty Images.

Tout comme je le disais dans mon premier conseils sur les chiens de race la semaine dernière, ne vous arrêtez pas uniquement sur le physique ! D’accord, vous le trouvez magnifique ce Berger Australien bleu merle aux yeux vairons, mais correspond t-il à votre style de vie ?

De même, ne vous focalisez pas sur l’âge d’un chien. Je sais qu’avoir un chiot c’est très mignon, mais sachez que vous n’aurez pas forcément la possibilité d’en trouver un le jour où vous vous lancerez (les abandons & arrivées au refuge sont rarement prévisibles). Si vous préférez adopter un chiot parce qu’il vous semble impossible d’éduquer un chien âgé, détrompez-vous. Il est en réalité tout à fait possible de reprendre l’éducation d’un chien, quelqu’en soit l’âge. Pour un bébé, comme pour un vieux Papi, patience & amour, sont les mâitres mots de l’éducation.

2 – LES ASSOCIATIONS SPÉCIALISÉES : 

Miniature_Australian_Shepherd_blue_merle.jpg

Si finalement l’âge vous importe peu, mais que vous ne pouvez pas faire l’impasse sur une race car elle vous a tapé dans l’oeil (après renseignements évidemment), nombre d’associations se sont spécialisées dans le sauvetage de races particulières ou de types de chiens. Ainsi, en cherchant un peu sur internet, vous trouverez par exemple des associations qui proposent à l’adoption des Bergers Allemands, des Colleys (ça englobe aussi les Shelties) ou encore des Chiens-loups.

L’avantage de passer par ces associations, c’est que les personnes bénévoles sont de véritables passionnées qui connaissent les races dont elles s’occupent & sauront vous conseiller plus facilement si vous avez des questions par rapport à un type de chien.

3 – SAVOIR SE FAIRE CONSEILLER : 

myths-about-rescue-dogs

On en arrive donc tout naturellement à mon troisième conseil ; se laisser guider. Lorsque vous chercher à adopter un animal en refuge ou via une Famille d’Accueil, parlez avec les bénévoles. Décrivez votre quotidien, votre situation familiale (si vous avez des enfants ou non & quel âge ont-ils), si vous possédez déjà des animaux ou un autre chien & le caractère de celui-ci (tendance dominante ou soumise ?).

Dans la mesure du possible, les bénévoles & Famille d’Accueil testent les chiens pour connaître leurs ententes avec les autres animaux, ainsi que les enfants. À force de passer du temps avec eux, ils sont aussi aptes à vous décrire le caractère de chaque chien qu’ils côtoient (en refuge, un chien peut avoir un caractère un peu différent cependant, compte tenu des conditions de vie très stressantes). N’hésitez pas à faire une seconde visite pour passer un peu plus de temps avec le chien que vous avez remarqué, & pour obtenir d’autres conseils.

4 – COMMENCER PAR ÊTRE FAMILLE D’ACCUEIL : 

 

Woman with her dog

Si vous avez un peu d’appréhension au côté définitif de l’adoption, n’hésitez pas à vous proposer comme Famille d’Accueil dans un premier temps. Les refuges ont tout aussi besoin de ce genre de service bénévole & certaines associations proposent même aux futurs adoptants de commencer par devenir ce qu’on appelle aussi FA. Commencer par être FA, c’est une mise en condition temporaire de ce qui vous attendrait à vie, si vous passez au statut d’adoptant.

En étant Famille d’Accueil, vous vous engagez malgré tout à garder le chien & à vous en occuper correctement jusqu’à l’adoption de celui-ci (ou alors jusqu’à une autre proposition de FA). Les frais vétérinaires sont à la charge de l’association, ainsi que la nourriture parfois (cela dépend des associations).

5 – LE PRIX :

piggy-bank-968302_960_720
Pixabay.

Bien que l’adoption soit peu coûteuse, elle n’est gratuite pour autant (en tout cas rarement). La raison ? Les associations stérilisent les chiens, les identifient (lorsqu’ils ne le sont pas) & les soignent quand cela est nécessaire. Ces frais ont besoin d’être remboursés pour que les associations puissent perdurer & sauver d’autres animaux.

Pas d’inquiétude néanmoins, la somme à débourser est dérisoire par rapport à un chien d’élevage. En effet, pour un chien, les frais d’adoption s’élèvent entre 150€ & 200€. Quand on sait qu’un toutou coûte plusieurs centaines d’euros par an (nourriture, vermifuge, anti-puce, rappel des vaccins, aléas de la vie quotidienne & bonus), si on n’est pas prêt à payer 150€, pas la peine de s’imaginer vivre avec un chien.

Nota Bene :  Si votre adopté se trouve loin de chez vous & que vous n’avez pas les moyens d’aller le chercher (parce que vous n’avez pas de voiture par exemple), faites une demande de covoiturage bénévole sur Rescue. Beaucoup de personne motivées à aider les autres se proposent régulièrement sur ce forum.

11082186_10153178425097667_69248830724227333_o

J’espère vous avoir éclairé sur certains points & que mes 5 conseils vous permettront de vous lancer avec joie dans l’aventure d’adoptant. Pour ma part, c’est un acte que je ne regrette absolument pas (Félix est en effet un chat adopté 🙂 ). Un animal adopté vous donne un amour unique & décuplé, car il est conscient d’avoir été sauvé d’une vie difficile. N’oubliez pas aussi qu’en adoptant un animal, ce n’est pas seulement une vie que vous sauvez, mais DEUX 


Supplément d’informations :

« 5 idées reçues sur l’adoption en refuge & qu’il est urgent de combattre » sur Holidog  Times : ICI

8 raisons d’adopter un animal dans un refuge sur Guide du chien : ICI

« Combien coûte un chien » sur Tout sur les chiens : ICI

« Un chien, combien ça coûte ?  » sur Wamiz : ICI

Le photographe Guinnevere Shuster aide les chiens à se faire adopter : ICI

Un refuge met les chiens dans des photomatons pour les faire adopter : ICI

Elle prend des portraits touchants pour aider les chiens à se faire adopter : ICI

Pour connaître les sources des photos, il suffit de cliquer sur celles-ci 🙂

 

Publicités

2 réflexions sur “5 conseils pour trouver son futur chien #2 : Adoption.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s