Tuer pour la Télévision ?

Si vous suivez un peu ce qui se fait dans le paysage audiovisuel français, vous avez sans doute remarqué sur la grille des programmes, cette énième Téléréalité diffusée sur M6 depuis le 29 mars ;  « The Island, seuls au monde« . Pourquoi suis-je en train de vous parler de cette émission ? Parce que l’année dernière, « The Island » a fait polémique en diffusant la mise à mort (à coups de pierre) d’un cochon par les candidats. Une scène violente qui a non seulement soulevé le coeur & la rage d’une partie de l’opinion publique, mais aussi engendré la colère de nombreuses associations de protection animale. Une occasion pour moi aussi de tenter d’expliquer à froid, un an après, pourquoi la Télévision est-elle tombée si bas ?

« Une seule règle, survivre » tel est le slogan de l’émission. Treize hommes (15 hommes & 15 femmes dans la seconde saison) doivent donc « survivre sans aide extérieure » sur une île déserte pendant 28 jours. À la clef, aucun gain. Seulement la récompense d’être passé sur le petit écran à une heure de grande écoute & d’avoir connu une expérience qui sort de sa monotonie quotidienne. Nos Robinson Crusoé du XIXème siècle doivent donc survivre & c’est sous ce prétexte de suvie que l’émission a justifié l’abattage barbare d’un cochon & d’un caïman. Il y a de quoi être dubitatif lorsqu’on sait que derrière ce genre d’émission, c’est toute une équipe de production & de médecins prêts à intervenir dans la minute qui suit, s’il y a le moindre danger (Les productions sont d’autant plus vigilantes depuis le décès d’un candidat de Koh Lanta en 2013). Il est donc clair qu’aucun participant n’aurait risqué de mourir de faim si ces animaux n’avaient pas été massacrés.

616786

Néanmoins, on peut tout à fait s’imaginer que les candidats se soient véritablement crus au fond du gouffre ou au service du programme & de ses attentes. De parfaits petits candidats d’une expérience de Milgram moderne où l’autorité n’est plus la communauté scientifique, mais les médias (on sait que les médias fascinent & représentent une certaines forme de pouvoir). Milgram ? Kézako ?

Cette expérience scientifique réalisée au début des années 1960 par le psychologue Stanley Milgram, cherchait à évaluer le dégré d’obéissance d’un individu devant une autorité qu’il juge légitime & tendait à analyser le processus de soumission à l’autorité, notamment quand elle induit des problèmes de consciences au sujet (administrer une forte douleur à un autre individu, quitte à ce qu’elle soit mortelle). Cette expérience avait d’ailleurs été reproduite en 2009, via le documentaire « Le jeu de la mort« , réalisé par Christophe Nick & diffusé sur France 2. Cette réédition expérimentale avait permis de montrer l’importance du poids & de l’autorité médiatique sur les candidats qui jouaient le jeu, sans connaître la supercherie de celui-ci (lorsqu’ils provoquaient la douleur d’un individu, ils pensaient que celle-ci était réelle). On peut donc penser – et c’est en tout cas ce que je crois – que cette même autorité médiatique a sans doute été ressentie inconsciemment par les participants faibles d’esprit & que l’effet de groupe n’a rien arrangé au sort de ce pauvre cochon & caïman, sacrifiés sur l’Autel du Prime-Time.

616766

N’oublions pas non plus que ce type d’événement est une aubaine pour une émission de télévision (d’ailleurs c’est la production de « The Island » qui a elle-même importé & introduit ces animaux, dont une espèce protégée  – le crocodile américain – sur l’île !), qui veut, comme son cousin l’internet, surfer sur la course au Buzz. Certes, la production n’a pas mis le couteau sous la gorge de ses protagonistes pour qu’ils torturent des êtres sensibles, mais je suis certaine qu’elle s’est réjouie de ce Buzz potentiel (Et hop !  « Une bonne séquence » à mettre sur la Timeline de montage de l’épisode final !). Mais à trop vouloir qu’on parle de son programme, voilà où on en arrive… Une banalisation de la cruauté & des actes de violence envers les animaux (je rappelle que la mise à mort sans nécessité est punie par le code pénal) & pire encore, l’objétisation d’êtres sentients, réduits à de vulgaires moyens de faire grimper la courbe de l’audimat entre deux publicités satisfaisant la fameuse ménagère de moins de 50 ans, si chère à leurs yeux. Notre société est déjà bien assez spéciste & la cause animale suffisamment mise à mal ; avait-on réellement besoin d’un nouveau coup de bâton ?

4482203-un-cochon-tue-dans-the-island-450x0-1

Force est de constater qu’en plus, cette « fin en apothéose » n’a servi à rien, compte tenu du comparatif d’audience entre la première & la seconde saison (l’audience du premier épisode de la saison 2 n’est même pas à la hauteur du dernier épisode de la première saison). Qui sait, peut-être que les médias se rendront compte que le Buzz morbide n’est peut-être pas si vendeur & qu’ils commenceront à offrir des programmes de meilleures qualités, moins putassiers (un grand pouvoir implique de grandes responsabilités), avec des candidats assez intelligents pour savoir qu’à dix minutes de leur lieu de tournage, se situe la vraie vie (avec buffet à volonté) & suffisamment éveillés pour comprendre que rien ne justifie la barbarie, même envers un être sensible qu’ils jugent inférieur à leur espèce …


Sources & supplément d’infos : 

« The Island » sur M6, les candidats tuent un cochon & un caïman, le public hurle sur Huffington Post : ICI

« The Island », les candidats tuent un cochon à coups de pierre & créent la polémique sur La Dépêche : ICI

« The Island », les candidats sont-ils vraiment seuls & abandonnés sur TéléStar : ICI

Vidéo à propos de l’expérience de Milgram : ICI

« The Island », la production a introduit des crocodiles & des cochons sauvages sur l’île sur Terrafemina : ICI

Audience de « The Island » toujours aussi faible  sur Le Blog Tv News : ICI

Publicités

8 réflexions sur “Tuer pour la Télévision ?

  1. LA TV M’A TUÉ …
    Je ne regarde jamais ce genre de m….télévisée mais ça ne m’empêchait pas de me poser des questions quant aux moyens employés pour la survie (tu parles !..) de ces pseudo-« robions » et « idiots utiles » s’ils en sont !…
    L’article d’ « Eucalyptuseater » aborde le sujet avec beaucoup de recul et de pertinence et donne toute la mesure d’une certaine connerie humaine … Robert

    Aimé par 1 personne

    • Je t’avoue que je ne regarde pas non plus la télévision (je pioche quelques replay quelquefois quand l’émission ou le sujet paraît intéressant) & je la regarde encore moins depuis que j’y travaille.

      Cet « événement » m’avait scandalisée l’année dernière & la réaction de certaines personnes défendant cet acte, encore aujourd’hui, m’a poussée à écrire cet article. Peut-être le liront-ils, qui sait.

      Merci d’avoir lu & apprécié mon post en tout cas.

      Bises,
      Marion

      J'aime

    • La mienne sert pour la déco (ou pour mes phases geek Final Fantasy ^^’).
      Après tout n’est pas à jeter en télé, Arte ou France 5 proposent de bons documentaires par exemple, mais c’est vrai qu’il y a bien plus de mauvais que de bon sur le PAF …

      Bises,
      Marion

      Aimé par 1 personne

  2. J’aime bien se genre de programme mais dès qu’on approche le moment où il faut tuer pour se nourrir ça me rend dingue …
    J’ai découvert The Island en regardant la version UK. C’était assez horrible, je ne m’attendais pas du tout à de telle atrocité surtout que c’est un jeu et que les candidat(e)s ont toujours le choix de quitter l’émission. Je sais qu’à leur place je mangerais des fruits et je partirais si je devais tuer pour survivre. Dans la version UK sur l’île aux femmes, un moment 3 petit cochons apparaissent, comme par hasard au moment où elles sont au bout de leur vie (on sait que c’est la prod qui leur mette les fruits, les animaux et l’eau, les animaux ne sont pas du tout dans leur éléments naturel). Au début, forcément, elles les trouvent tout mignon et les adoptent, elles se sacrifient même et les nourrissent avec leur fruits. Elles dorment avec, bref ils sont vraiment devenus leur animal de compagnie. Puis tout d’un coup la faim est trop horrible. Pour ne pas les tuer elles décident de déménager, mais les 3 petits cochons les suivent ! Elles tentent de les chasser mais ça ne marche pas. Puis une commence à émettre l’idée de manger, au moins un déjà… Forcément c’est la crise sur le camp une décide de les tuer et certaines sont choqués. La mise à mort est horrible, les cris des cochons sont perçants. Elles mangent les 3 bébés cochons au final, sauf une vegan qui a résisté et qui est complètement trauma. Et là j’ai envie de dire tout ça pour ça ?? Tout ça pour re-avoir faim dans les 12h en plus…
    En dehors de ça, c’est intéressant de voir la survie, de voir les conseils de Mike Horn et la vie qu’il a eu en tant qu’explorateur, mais bon quand on sait que l’émission est fake… Hier j’ai encore regardé, ça finit où elles veulent tuer un caillement, je suis presque sûr que la prod les a drogué pour arriver à le tuer …

    Aimé par 1 personne

  3. C’est tellement triste d’en arriver là pour une simple émission de télévision où bien souvent tout est mise en scène par la production pour amener les candidats vers ce genre d’actes…
    J’ai de la tristesse de voir que ces personnes ne se rendent pas compte de l’absurdité & de la cruauté de leur acte & pire le justifie par une pseudo-faim, qui pourrait se régler en quelques minutes si elles abandonnaient. On est pas en état de survie b*** …
    Quand j’étais plus jeune j’appréciais ce genre de programme comme toi (toujours en pestant contre ces moments de mise à mort inutiles), justement parce que c’est intéressant d’avoir des conseils sur la survie en lieux arrides, mais bon comme tu dis aussi, c’est Fake (merci les prods, toujours plus inventives dans la bêtise) & tout ça a fini par me dégoûter en vieillissant…

    Merci pour ce long pavé intéressant à lire (même si tu m’as filé le bourdon avec cette histoire des 3 cochons).

    Bises,
    Marion

    J'aime

    • Art je suis désolée de t’avoir filé le bourdon. Je me suis trompée, c’était pas 3 mais 2 cochons ^^
      C’est con mais je regarde toujours dans l’espoir que l’être humain peut faire des choses sans souffrance mais je crois que je suis trop utopiste… surtout que la prod fait tout comme tu dis pour les pousser à bout.
      Biz. Edelweiss

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s