Elevage industriel & maladies humaines.

Ce n’est plus un secret, l’élevage industriel est une abomination pour quiconque s’intéressant au sujet & la dernière vidéo de L214 sur les poules pondeuses élevées en batterie n’est qu’un témoin de plus de l’atrocité existant derrière les murs des fermes usines. Maltraitance & souffrance, tel est donc le lot quotidien de ces êtres-vivants, réduits à de vulgaires objets de consommation. Des animaux malades, bourrés au médicaments pour assurer le rendement & survivre quelques semaines, voire quelques mois de plus, jusqu’au jour-J. « Vous êtes ce que vous mangez »… Ce dicton n’a jamais été aussi vrai, car en tuant des animaux rendus malades pour sa consommation, l’homme finit par en payer le prix avec l’apparition de nouvelles maladies zoonotiques.

VACHE FOLLE

Il y a 20 ans, en 1996 apparaîssait l’une des plus grosses crises sanitaires du XXème siècle. L’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), plus connue sous le nom de « Vache Folle », inquiète une bonne partie de l’Europe à cause de sa transmission à l’homme, provoquant ainsi chez celui-ci une maladie proche des symptômes de la maladie neuro-dénégérative de Creutzfeld-Jacob, dont l’issue est systématiquement fatale.

La vache folle tient ses origines dans les élevages bovins de Grande-Bretagne, où les vaches étaient nourries de farines d’origines animales, conçues à partir de carcasses & de cadavres d’animaux & impropres à la consommation humaine. C’est en septembre 1985 qu’apparaît les premiers cas de vaches malades selon un rapport émanant du laboratoire vétérinaire du secrétariat d’Etat britannique de l’Agriculture. Une fois les animaux atteints par l’nfection, les premiers symptômes mettent en moyenne 5 ans à se manifester. L’ESB attaque en réalité le cerveau & la moëlle épinière jusqu’à provoquer des lésions cérébrales ainsi qu’une perte importantes de neurones. Les bovins malades ont alors des comportements étranges (agressivité, isolement, déplacements anormaux & chutes fréquenctes) & perdent beaucoup de poids. L’animal affecté trépasse au bout de quelques mois après les premiers symptômes.

Pour l’homme la contamination s’effectue par le biais de consommation de produits carnés atteints. S’ensuit alors presque le même cheminement de symptômes. En 1996, 224 personnes succombent à la variante de Creutzfeld-Jacob & malgré des mesures sanitaires prises par les gouvernements européens, on diagnostique encore des cas de vaches folles, comme en mars 2016 dans un élevage ardennais.

SARM

3102385.large
Crédits photo : Thinkstock

Le SARM ou Stafylostaphylocoque doré résistant à la méticilline est une bactérie. Elle peut parfois provoquer des infections chez l’homme, généralement localisées au niveau de la peau ou de plaies, mais qui peuvent parfois avoir de graves effets sur l’organisme. Le SARM peut causer des infections urinaires, des pneumonies, le syndrome du choc toxique et même la mort.

C’est au début des années 2 000 que l’on parle pour la première fois de SARM animal (aussi appelé CC398) dont l’origine serait due à un usage prévéntif & abusé d’antibiotiques, amenant les bactéries à muter & à devenir plus résistantes. Détecté d’abord dans un élevage de porc en France, le SARM animal est ensuite découvert dans des élevages américains ou encore chinois où la bactérie ne touche plus seulement les porcs, mais aussi la volaille, les bovins & les équidés. L’Espagne, l’Allemagne & la Belgique ont ainsi retrouvé la souche CC398 dans  environ 40% de leurs élevages porcins & l’Italie dans 14% d’ente eux. La France quant à elle, rapporte que la souche ne serait présente que dans 1.9% de ses élevages. Un chiffre surprenant pour l’European Food Safety Authority qui demande que de nouvelles études soient faîtes chez les Etats membres de l’Europe.

Une inquiétude grandissante puisque le SARM animale est transmissible à l’homme, surtout chez le personnel exposé aux animaux malades. Ainsi, les producteurs de porc sont 760 fois plus touchés par le SARM que la population générale. En outre, les vétérinaires & personnels d’abattoirs ont plus de risque d’être affectés par la bactérie. Des études ont montré que même l’entourage des professionnels exposés présentent un risque de colonisation de l’infection, témoignant ainsi de l’existence d’une transmission interhumaine. Pour le moment, l‘infection au CC398, n’a pas été associée à des toxi-infections d’origine alimentaire. Malgré tout, l’EFSA met en garde sur le danger des viandes contaminées.

GRIPPE A (H1N1)

grippe_porcine_jovanovic_01.jpg

Vous vous souvenez forcément de celle-ci. En 2009 la grippe A H1N1, aussi nommée « Grippe porcine » avait fait beaucoup de bruit dans les médias du monde entier. Selon le Département d’Agriculture des Etats-Unis, le virus proviendrait d’un élevage de porc en Asie. Il se serait ensuite propagé jusqu’au Mexique.

Certains écologistes, pensent plutôt que le virus serait né dans les fermes industrielles mexicaines (dans la région de La Gloria) qu’on appelle CAFO (Confied Animal Feeding Operation), véritables usines où des milliers de cochons sont entassés & engraissés pour l’abattage & les truies confinées dans des box en métal afin d’être engrossées jusqu’à épuisement. Loin d’être un cadre idyllique pour les animaux qui y vivent, les CAFO sont aussi peu clean lorsqu’il s’agit de « normes sanitaires ». Des journalistes britanniques ont même qualifiés ces endroit de « lagons de merde » & en mai 2009, les riverains de La Gloria avait manifesté en brandissant des panneaux sur lesquels des cochons étaient barrés d’une croix avec l’inscription « DANGER ».

Il faudra attendre juin 2009 pour que lOrganisation Mondiale de la Santé déclare la grippe A comme Pandémie mondiale. En France, le premier cas mortel du au virus H1N1 apparaît en juillet 2009. La personne atteinte a plus ou moins les mêmes symptômes que pour une grippe classique ; fièvre allant jusque 40°C, maux de tête, de gorge, douleurs articulaires & musculaires, frissons, ainsi qu’une grosse fatigue générale. En général, le malade guérit au bout d’une semaine, mais chez les personnes sensibles, le virus peut être fatal. Dans le monde, la grippe porcine aurait tué entre 151 700 & 575 400 personnes en 2009. En France, la fin de l’épidémie est annoncée le 13 janvier 2010.

BACTÉRIE E.COLI

Encore une bactérie antibiorésistante qui s’est propagée dans les élevages industriels à cause des conditions de vie déplorables des animaux & de leur surconsommation de médicaments !

Escherichia Coli (abrégée en E.Coli) est une bactérie instestinale présente naturellement dans le corps humain. Elle compose en effet 80% de la flore intestinale de la plupart des mammifères & permet de protéger l’organisme d’autres bactéries tout en assurant le bon fonctionnement du système gastro-intestinal. Malheureusement, il existe aussi des souches d’E.Coli pathogènes & celle-ci sont beaucoup moins sympas ; Infection urinaire, gastro-entérite, méningite qui peuvent parfois entraîner la mort.

C’est donc cette souche d’E.Coli qui s’est propagée dans les fermes usines. Appelée STEC (pour Shiga Toxine Escherichia Coli), elle se développe dans le ventre des bovins stressés et/ou nourris plus au granulés qu’au fourrage. La transmission à l’homme est alors toute simple. Une consommation d’aliments ou d’eau contaminés par des matières fécales elle-mêmes atteintes suffit à rendre la personne malade (cela concerne donc même les individus qui ne mangent pas de viande). En 2011, après avoir considéré l’épidémie causée par E.Coli comme terminée, on comptait alors 126 décès en Europe.

Flickr-factory-farm-Ardarve

Catastrophe environnementale, absence d’éthique animale & humaines, l’évelage industriel n’a finalement que trop peu d’avantages, si ce n’est celui d’engraisser d’argents une agro-industrie toujours plus riche & toujours plus esclavagiste envers les animaux, mais aussi envers les agriculteurs qui peinent de plus en plus à survivre de leur métier. « Mangez ce que ce que personne ne souhaiterait être », tel est le slogan que scandent en secrets ces industries de la honte.


Sources & supplément d’infos : 

Impact de l’élevage industriel sur le site de CIWF : ICI

L’élevage industriel : menace sur la santé sur le site de CIWF : ICI

Elevage, viande & santé humaine sur Viande Infos : ICI

La vérité sur l’élevage industriel, attention danger sur Huffington Post : ICI

La crise de la vache folle de 1985 à 2004 sur le site Vie publique : ICI

Farines animales, a t-on tiré les leçons de la crise de la vache folle sur l’Express : ICI

Le cas de vache folle dans les Ardennes officiellement confirmé sur l’Express : ICI

La crise de la vache folle sur l’Express : ICI

Encyclopédie médicale, maladie de la vache folle sur Vulgaris Medical : ICI

La vache folle, analyse d’une crise & perspectives d’avenir : ICI (fichier PDF)^!

 

Le scandale alimentaire qui s’annonce sur Le Monde : ICI

Fiche d’information réponses SST sur Centre Canadien d’Hygiène & de Sécurité du Travail : ICI

Bulletin épidémologique sur le SARM : ICI (fichier PDF)

Les grandes épidémies de grippe viennent des élevages industriels sur ThierrySouccar.com : ICI

Bilan des morts A H1N1 en France sur Wikipédia : ICI

La grippe H1N1 aurait fait 15 fois plus de morts selon un nouveau bilan sur l’Express : ICI

Le virus H1N1 sur Maxisciences : ICI

Escheria Coli (E.Coli) sur Maxisciences : ICI

Elevage intensif, antibiotiques ; les épidémies d’E.Coli ne doivent rien au hasard sur  Le Plus Nouvel Obs : ICI

L’épidémie causée par la bactérie E.Coli, responsable de la mort de 126 personnes en Europe est considérée comme finie sur FranceTv Info : ICI

 

 

 

 

 

 

Publicités

6 réflexions sur “Elevage industriel & maladies humaines.

    • Merci Robert. Je ne suis pas trop rentrée dans les détails (car il y en a énormément) en me disant que si une personne voulait en savoir plus sur le sujet, il suffisait d’aller dans la partie supplément d’infos avec des articles que j’ai soigneusement sélectionnés 🙂

      Bises,
      Marion

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s