Raconte-moi une adoption #6 : Sylvie & l’adoption de Clochette, chat aveugle.

Voici deux mois que j’ai lancé cette rubrique & je n’avais toujours pas aborder le sujet de l’adoption d’animaux handicapés. Pourtant, ils sont nombreux dans les refuges & leur sort est souvent moins médiatisé. Alors, pour ce sixième portrait de « Raconte-moi une adoption » j’ai souhaité rattraper la chose & vous montrer qu’il est tout à fait possible d’avoir un animal sans possession de tous ses sens ou de tous ses moyens & de le rendre heureux. Sylvie a gentiment répondu à mon appel à témoins passé sur le forum Rescue & a souhaité nous partager son expérience d’adoptante de Clochette, une chatte aveugle qui errait dans la rue depuis sa naissance.

Bonjour Sylvie, merci d’avoir accepté de nous partager ton histoire & celle de Clochette. Peux-tu d’abord te présenter toi & tes animaux en quelques mots ? 

Alors je suis Sylvie, j’ai 40 ans, je vis dans le Val d’Oise & je travaille dans la coopération internationale. J’ai 5 animaux. D’abord, Hupsa, une croisée Bouvier Bernois & Bearded Collie 5 ans. Côté chat, il y a Tanga, une minette Européenne tigrée de 15 ans, adoptée en association, Clochette une chatte croisée Chartreux de 12 ans trouvée dans la rue, puis Jack, un minou norvégien de 7 ans que j’ai récupéré dehors il y a 3 mois suite à l’abandon par sa maitresse. Enfin il y a Léon, un lapin Bélier de 8 ans.

Une grande famille ! Peux-tu nous raconter ta première expérience d’adoption ? Comment ça s’est passé ? 

Ma première adoption a eu lieu il y a 19 ans. Je devais offrir un chaton à une amie (qui est devenue une ex-amie après cela). Tout était ok. Elle était au courant & d’accord puisque c’est elle qui me l’avait demandée. Malgré tout, au dernier moment, elle a changé d’avis… Je me retrouvais donc avec ce petit chaton de 2 mois qui sortait de la rue. Il avait été trouvé dans une flaque d’eau au bord d’une route. Alors, suite à son changement d’avis, Eliot est rentré dans ma vie et m’a quittée il y a deux ans après 17 ans d’amour, de galères & de déménagements avec moi… Il était extraordinaire mon Eliot, un Lord sur pattes.

Photo4440
La jolie Clochette au pelage bleu.

C’est un mal pour un bien finalement, car Eliot a trouvé une meilleure famille, plus aimante avec toi. Ensuite tu as eu Clochette, la minette aveugle dont tu as voulu nous parler aujourd’hui. Comment as-tu croisé son chemin ? 

Clochette est apparue il y a plus de 10 ans dans ma vie. Je venais d’acheter mon premier appart à Argenteuil & je roulais en Mini. Un soir, je suis partie dîner chez mon Papa (qui vit à Argenteuil aussi) & alors que je prenais un raccourci, j’ai vu un truc débouler devant la voiture. J’ai écrasé les freins – mais bon c’est une Mini alors les freins c’est compliqué-  & la voiture s’est arrêtée. Je me suis dit « j’ai écrasé quelque chose »! Et là de devant la voiture j’ai vu sortir un truc gris qui titubait. Je suis sortie & je l’ai attrapé. C’était un petit chat, plein de vermines, les yeux tous collés, tout maigre & très sale. Je l’ai embarqué avec moi & je suis montée voir mon Papa.

Arrivée là bas ma belle-mère n’a pas voulu que je reste car la bestiole était pleine de parasites. Je suis donc partie & je l’ai mise chez moi. Le lendemain, j’ai vu mon copain qui m’avait conseillée de « la remettre à l’endroit où je l’avais trouvée, qu’elle allait mourir », mais je ne l’ai pas écouté & j’ai emmené la chatonne chez le véto pour faire le point & au pire la faire piquer si son état était trop grave. On a fait un bilan : puces, tiques, teigne, gale, coryza, sous nutrition (1 kilo pour un âge estimé de 6 mois !) queue cassée & ressoudée, & aveugle (soit de naissance, soit suite à ses problèmes de nourriture). Elle serait morte si je ne l’avais pas recueillie… Lors de cette consultation elle m’a attrapé le doigt au niveau de l’ongle et a fait un trou dedans. Ça réveille!!

Une fois l’ausculatation finie, la véto m’a dit clairement qu’elle ne pratiquait pas l’euthanasie de complaisance… & que tout se soignerait hormis sa cécité. Clochette venait d’intégrer ma meute. Il a fallu que je l’isole pour soigner la gale & la teigne. Elle a donc passé 40 jours dans ma Mini que j’avais réaménagée avec des serviettes & des couvertures partout. Je lui ai aussi appris à être propre. Il a fallu du temps pour que mes chats présents l’acceptent & qu’elle se fasse à eux, mais depuis c’est une boule d’amour !!

Comme tu l’as dis, tout s’est soigné sauf la cécité de Clochette. Est-ce qu’adopter un animal handicapé t’as fait un peu peur au départ ? 

J’avoue qu’avoir un animal ayant un handicap comme Clochette est particulier car il faut s’adpater à elle, ne pas déplacer les meubles, comprendre ses réactions de peur quand on la surprend & sa boulimie du fait qu’elle ait manqué de nourriture plus jeune. Malgré tout, elle s’adapte aussi très bien à moi.

Je savais que je ne pourrai pas la replacer. Personne ne veut d’un chat handicapé. Pourtant, si les gens savaient tout l’amour qu’ils nous redonnent…Je ne l’aurais pas remise à la rue, je ne pouvais pas, même si je ne voulais pas de ce chat. Elle m’est tombée dessus, mais je l’aurais mise à mort en la relâchant… Puis, une fois qu’on les a, on les assume jusqu’au bout coûte que coûte. Ils n’ont pas demandé à venir avec nous. En plus, elle est vraiment heureuse avec moi.

Est-ce que tu sens son handicap au quotidien ? Y a t-il des précautions particulières à prendre dans la vie de tous les jours avec un chat aveugle ? 

Son handicap est présent, mais la majorité des personnes qui la croisent, hormis remarquer son embonpoint, ne voient pas qu’elle est aveugle car elle avance sans peur vers eux & ne titube pas pour chercher sa route. Elle connait la maison par coeur & sait où sont ses paniers & la gamelle !!

WP_20140815_001
La belle vie pour Clochette !

Pourtant peu de personnes se lancent dans l’adoption d’un animal handicapé. Est-ce que tu penses que ces êtres sont plus vulnérables à l’abandon ? Sont-ils plus difficiles à faire adopter ?

Oui, les animaux handicapés sont plus vulnérables car ils ont besoin d’une attention particulière. Je ne peux pas la confier à n’importe qui. Je ne peux pas la laisser trop longtemps toute seule sinon elle me cherche. Certains handicaps sont coûteux & on n’a pas forcément le budget. On peut aussi avoir peur de ne pas réussir à rendre l’animal heureux. Il faut s’en occuper avec des précautions, de l’attention qui n’est pas forcément celle qu’on aurait avec un animal « normal ». Avec Clochette je fais attention à ses escapades, je fais en sorte d’éviter qu’elle tombe. Je lui dis quand elle est au bord du canapé & qu’elle va tomber en se retournant, je lui dis quand il y a un obstacle & elle ralentit & cherche avec son petit nez. La différence fait peur, alors oui ils ont sûrement plus de difficultés à être adopter. Une campagne de pub qui valoriserait les animaux handicapés ne serait pas négligeable, car ces derniers sont rarement présentés en premier à l’adoption.

Je suis tout à fait d’accord avec toi pour une camapgne de pub les valorisant. Et en ce qui concerne les potentiels adoptants, Quels conseils donnerais-tu à ceux qui envisagent d’adopter un animal malade ou handicapé ? 

Je pense qu’il faudrait prendre des témoignages de personnes qui vivent déjà avec ce type de handicap. Il faudrait qu’ils connaissent le coût, mais qu’ils gardent à l’esprit que leur loulou va être tellement reconnaissant de leur aide, de leur apporter la chaleur d’un foyer malgré leur « souci ». Ils sont débordants d’amour quand ils comprennent qu’ils sont sauvés. Ça me boulverse à chaque fois la façon qu’a Clochette de s’abandonner dans mes bras, de se coller à moi, de me lécher la joue (il n’y a qu’elle qui peut le faire, je déteste ça en temps normal..), de venir quand je l’appelle & de me faire confiance jusqu’au bout.

Votre relation est très émouvante & on sent vraiment un lien particulier qui vous unit. Pour finir, aurais-tu une dernière anecdote à nous confier sur ton adorable Clochette ? 

Des anecdotes j’en ai des tas sur Clochette ! Elle sait attraper les mouches, elle adore le soleil, elle court plus vite que moi dans les escaliers, & elle est capable de se retourner sur ses quatre pattes d’un seul coup quand elle est sur le dos (alors que vu son ventre c’est quasi impossible)

Tous les matins, elle attend derrière la porte de la douche car elle adore que je la brosse. Elle monte sur les lits, la table basse, le canapé, etc …Partout où elle peut poser sa patte en hauteur, elle monte. Elle est très grosse & rien ne la fait maigrir, mais la véto m’a dit que c’était du à son manque dans son enfance. Elle mange tout ce qu’elle trouve ; les croquettes du chien, du lapin,  des autres chats mais à côté de ça elle n’est pas gourmande. C’est la seule que je n’ai pas dans les pattes quand je cuisine ou mange.

Une gloutonne comme mon Félix qui n’hésite pas lui non plus à piquer un peu de croquettes à mon chien Kafka 🙂 . Merci Sylvie pour cet entretien ô combien intéressant & émouvant. J’espère que l’histoire de Clochette sensibilisera davantage de personne à l’adoption d’animaux aveugles ou souffrant d’autres handicaps. La différence ne doit pas faire peur car chaque animal mérite d’être aimé. Longue vie avec Clochette & ta petite tribu & mille caresses à tes loulous !

Si comme Sylvie, vous avez aussi envie de me confier votre histoire d’adoptant afin qu’elle soit publiée sur le blog, vous pouvez me contacter en message privé sur la page Facebook du blog ou encore par mail avec l’adresse : contact.eucalyptuseater@gmail.com

Bonne semaine à vous & adoptez si vous le pouvez ! 🙂


Supplément d’infos :

Page Facebook du blog Eucalyptus Eater : ICI

Publicités

3 réflexions sur “Raconte-moi une adoption #6 : Sylvie & l’adoption de Clochette, chat aveugle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s