5 espèces victimes du trafic d’animaux sauvages.

Le 1er Juillet 2015, Cecil succombait devant le fusil de Walter Palmer, après une traque de 40 heures. Un an & un mois plus tard, personne n’a oublié la tragédie de celui qu’on surnommait « l’emblème du Zimbabwe ». De nombreux hommages ont été rendus à travers le monde en espérant que jamais plus cela n’arriverait. Pourtant en 2016 le braconnage & plus généralement, le trafic d’animaux sauvages est toujours aussi présent & se targue même d’être à la troisième place du lugubre podium des trafics les plus lucratifs dans le monde, derrière les armes & la drogue, avec un bénéfice d’environ 15 milliards d’euros par an. Un trafic qui, outre son aspect non éthique de tuer un être-vivant sans nécessité, provoque le déclin de certaines espèces, aujourd’hui au bord de l’extinction.

baby-pangolin-Christian-Boix

LE PANGOLIN

Le Pangolin est sans doute la plus grande victime du trafic d’animaux sauvages : Chassé pour ses écailles censées soigner l’asthme ou le cancer, mais aussi pour sa chair soit-disant bonne pour le fonctionnement des reins, ce petit mammifère présent en Afrique & en Asie souffre d’un véritable acharnement. Malgré l’interdiction de 2000 sur le commerce du Pangolin asiatique, 200 000 pangolins ont été tués entre 2011 et 2013. Un seul individu peut être vendu plus de 1 000$ sur le marché noir. Il faut croire que les lois internationales ne suffisent pas à sauver cette espèce peu mise en valeur auprès du grand public & beaucoup moins appréciée que les autres mammifères menacés comme le Tigre ou l’Éléphant, plus populaires.

« Malheureusement, le pangolin n’attire pas l’attention du public, donc par extension des autorités, car ces animaux écailleux sont considérés comme moins sexy que les plus gros mammifères. »

Kanitha Krishnasamy, chargée de mission pour l’ONG TRAFFIC. 

gorille-de-grauer

LE GORILLE

Notre proche cousin n’est pas épargné non plus par le braconnage. En Afrique, outre son habitat qui se réduit peu à peu, le Gorille, espèce protégée & en grand danger, est victime de la chasse pour sa chair considérée comme une viande de luxe (12% de la viande de brousse proviendrait des primates). Alors que les adultes sont tués pour être consommés ou pour finir en trophée, les petits sont tout bonnement capturés & renvendus, notamment à des zoos, des cirques, des particuliers ou encore à des laboratoires. Ainsi, en seulement 20 ans, le Gorille de Grauer aurait perdu 77% de sa population & ne représenterait plus que 3 800 individus aujourd’hui. Le Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD) a d’ailleurs fait ce triste constat : le Gorille de Grauer (une des 4 sous-espèces de Gorille connues) pourrait disparaître d’ici 5 ans.

Raiesmanta3

LA RAIE MANTA

Victime peu connue des croyances & vertus thérapeutiques, la Raie Manta n’en reste pas moins un souffre-douleur dans le monde du braconnage. Les branchies des Raies Manta sont très prisées sur les marchés chinois car elles auraient la vertu de guérir la varicelle ou le cancer (et oui, encore!). Ces branchies peuvent se vendre environ 400€ le kilos, avant d’être cuisinées en soupe. À cause de cette pêche massive, la Raie Manta, qui ne met au monde qu’une dizaine de petit dans une vie, n’arrive plus à assurer sa descendance & le renouvellement d’espèce est donc en péril. Néanmoins, grâce aux combats d’activistes comme Shawn Heinrichs, la Raie Manta a enfin pu être inscrite à la CITES en 2014 & un sanctuaire de 6 millions de mètres carrés s’est créé en Indonésie.

hi_112398_martin_harvey.jpg

LE RHINOCÉROS 

5 940 ; c’est le nombre de Rhinocéros tués ces six dernières années d’après  un rapport de l’UICN. Un chiffre qui fait froid dans le dos & qui ne risque pas de baisser, car en 2015 l’Afrique du Sud a de nouveau autorisé le commerce de corne bien qu’il soit banni par la CITES depuis 1977. Même si l’Afrique du Sud connaît une baisse du braconnage, le Zimbabwe & la Namibie rencontre une augmentation considérable de la chasse aux cornes de Rhinocéros. Mais pourquoi tuer ces gros mammifères pour leurs cornes ? Et bien encore pour des trophées & des croyance infondées (pourquoi changer une excuse qui gagne…)! Dans certains pays d’Asie, la corne de Rhinocéros, qui s’arrache à près de 60 000$ le kilos, est censée apaiser la fièvre, stopper les saignements & le cancer. On se retrouve alors avec d’autres chiffres alarmants ; en 2015, au moins 1338 Rhinocéros ont été massacrés malgré leur protection rapprochée (de nombreux rangers sont aussi tués pour avoir voulu protéger cette espèce qui vaut de l’or), & on compte désormais une population restante d’environ 20 000 Rhinocéros blancs & de 5 000 Rhinocéros noirs.

elephant-7_5118916.jpg

L’ÉLÉPHANT D’AFRIQUE 

Second pachyderme victime du braconnage en Afrique ; L’Éléphant. Selon l’IFAW, 25 000 à 50 000 individus sont massacrés chaque année pour leur ivoire. Cette matière « noble » ne cesse de voir ses prix augmenter sur les marchés noirs. Avec de moins en moins de spécimens, l’offre devient de plus en plus rare & la demande explose donc cela conduit tuer davantage d’Éléphants. Une espèce qui est au bord de l’extinction puisque son taux de natalité est inférieur à son taux de mortalité, si bien que si la situation perdure, l’Éléphant d’Afrique pourrait disparaître d’ici dix ans.

« Les populations déclinent actuellement de 60 à 70% tous les dix ans, ce qui rend l’extinction de l’espèce probable dans un futur proche si le braconnage et le trafic d’ivoire ne sont pas arrêtés »

Peter Leimgruber, l’institut de conservation du Smithsonian.

♦ ♦ ♦

Même si on note quelques progrès quant à la protection des espèces menacées de braconnage (sanctuaires, protection humaine rapprochée, sensibilisation, etc…), certaines espèces n’ont néanmoins pas survécu. C’est le cas du Rhinocéros noir d’Afrique de l’Ouest, éteint en 2011. Il faudra donc redoubler d’efforts au niveau des lois & des sanctions internationales car le commerce illicite concerne chaque année 500 à 600 millions de poissons tropicaux, 15 millions d’animaux à fourrure, cinq millions d’oiseaux, deux millions de reptiles, 30 000 primates.


Sources & supplément d’infos :

Fiche UICN du Lion : ICI (anglais)

« Faire cesser les trafics animaux » sur 30 Millions d’Amis : ICI

PDF « Le trafic d’animaux sauvages & ses conséquences » de Wildlife Alliance : ICI

PDF Convetion CITES : ICI

« Le Pangolin, une espèce mal connue & en grand danger » sur Maxisciences : ICI

« Le Pangolin, mammifère le plus menacé par le braconnage » sur Ecologie Blog Le Monde : ICI

« Le Pangolin ; l’animal le plus braconné au monde est désormais menacé d’extinction » sur Nature Alerte : ICI

« Menace sur le Gorille du Congo » dans le 20mn : ICI

« Quand l’expertise statistique du CIRAD se met au service de la conservation des Gorilles » sur Cirad : ICI

« La soupe de Raie Manta pourrait causer l’extinction de l’espèce » sur le 20mn : ICI

Visionnage du documentaire « Racing Extinction »

« La Raie Manta enfin protégée » sur Consoblog : ICI

« Indonésie, au paradis des Raies Manta » sur Le Parisien : ICI

« Le braconnage en Afrique est encore plus violent qu’on ne le croit » sur Slate : ICI

« Afrique : record de Rhinocéros braconnés » sur Le Figaro : ICI

« Augmentation alarmante du braconnage de Rhinocéros en Afrique » sur Jeune Afrique : ICI

« Le massacre des Eléphants & des Rhinocéros bat des records » sur Notre Planète Info : ICI

« Eléphants tués pour leur ivoire dans le monde » sur Planetoscope : ICI

« L’effroyable hécatombe, 100 000 Eléphants d’Afrique tués en 3 ans » sur Maxisciences : ICI

« Le Rhinocéros d’Afrique de l’Ouest ne vient pas de disparaître sur France info : ICI

Publicités

2 réflexions sur “5 espèces victimes du trafic d’animaux sauvages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s