L’utilisation des animaux dans l’armée d’aujourd’hui

Il y a presque deux ans je vous écrivais un article rendant hommage aux Poilus oubliés de la Grande Guerre. Ces derniers avaient joué, malgré eux, un rôle primmordial au sein des batailles, que ce soit en tant que soldats, aides au transport ou pour remonter le moral des troupes humaines. Aujourd’hui, nous pourrions croire que l’utilisation des animaux dans l’armée est devenue obsolète, compte tenue de nos grandes avancées technologiques. Pourtant, les militaires forment toujours des soldats non-humains pour servir leurs conflits & leurs intérêts, mais de quelles manières ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

LES AIGLES DE L’ARMÉE DE L’AIR

l-armee-de-l-air-enrole-des-aigles-royaux-contre-les-drones_1.jpg

Tout le monde sait ce qu’est un drône, mais avant d’être un formidable outil pour la vidéo & la photo, cet objet était utilisé uniquement à des fins militaires. Le concept du drône naît pendant la Première Guerre Mondiale, avec l’apparition des prototypes d’avion sans pilote radio-commandés, mais il faudra attendre la fin du XXème siècle & la guerre Iran-Irak pour voir la toute première utilisation d’un drône, avant qu’il ne soit dans tous les conflits après les années 2000.

Qui dit drône, dit aussi espionnage & c’est là que les aigles interviennent. L’armée de l’air française a en effet acquis 4 aiglons durant l’été 2016, afin de les dresser à l’interception de drônes ennemis. Pour en faire de redoutables chasseur de caméras volantes, les militaires ont nourri les aigles royaux sur des carcasses de drônes depuis l’âge de 3 semaines, afin qu’ils assimilent l’objet à de la nourriture. Pour le moment, l’utilisation des aigles dans l’armée n’est qu’envisagée, mais vu les résultats déjà obtenus, il ne serait pas étonnant que ces animaux majestueux soient utilisés lors de réelles missions pour intercepter des appareils de 3 à 4kgs.

LES MAMMIFÈRES MARINS DE L’US NAVY

Sans titre-1

Le Programme de Mammifères Marins de la Marine Américaine (NMMP) est un programme dirigé par la Marine américaine qui a débuté dans les années 1960, suite à l’acquisition d’aun dauphin blanc du Pacifique pour des études hydrodynamiques dans le but d’améliorer les performances des torpilles. Puis, à la vue de l’intelligence exceptionnelle de ces mammifères marins, l’armée américaine a décidé de les utiliser lors des conflits ; de la Guerre du Vietnam mais aussi lors de la Guerre d’Irak de 2003. Aujourd’hui, les espèces concernées par le NMMP sont principalement le dauphin tursiops & l’otarie de Californie, qu’on entraîne à la récupération d’objets, à la protection des navires & des ports, ainsi qu’au repérage & dégagement des mines.

Néanmoins, il semblerait que l’Armée américaine mette fin au NMMP cette année & compte remplacer ses soldats animaux par des robots pour des raisons budgétaires. En effet, l’entretien des robots seraient moins coûteux.

LES ABEILLES DÉTECTRICES D’EXPLOSIFS

bees-head-625x350

En 2013 des scientifiques pour la recherche militaire croate ont dévoilé au monde entier leur élevage d’abeilles spécialement formées pour la détection d’explosifs. Une idée qui peut paraître saugrenue si l’on ne connaît pas l’abeille domestique, mais il faut savoir que cet insecte possède d’incroyables récepteurs chimiques olfactifs & tactiles (ces derniers lui sont, par ailleurs, indispensables pour se nourrir & communiquer) & c’est justement cette capacité hors-pair qui est exploitée par les scientifiques. Les abeilles sont donc élevées, puis entraînées en étant alimentée par une mixture sucrée à l’odeur d’explosif, afin qu’elles associent l’explosif à une source de nourriture. Elles finiront donc par chercher cette odeur pour s’alimenter, lorsqu’elles sortiront des ruches.

Le projet lancé en 2007, a sans doute été motivé dans le but de pouvoir désamorcer les 90000 mines antipersonnels non explosées, présentes dans le pays depuis la Guerre d’indépendance dans les années 1990. La Croatie n’est d’ailleurs pas le seul pays à faire ce genre de recherche sur les abeilles en Europe, ni même dans le monde puisque les Etats-Unis s’intéressent aussi à l’exploitation de cette espèce.

LES CHIENS DE GUERRE

Le chien sert les hommes depuis des centaines d’années & a été utilisés dans presque toutes les guerres de l’histoire, il n’est donc pas surprenant que ce soit encore le cas aujourd’hui. Ses rôles sont nombreux ; chien d’attaque, éclaireur, renifleur, garde, ou encore mascotte pour remonter le moral des troupes, le chien est sans doute l’animal le plus présent dans les forces militaires, quel que soit le pays. Les races utilisées sont généralement le Berger allemand, ou encore des espèces plus petites, mais avec un sens de l’odorat plus aigu comme le  Berger belge malinois & le Berger hollandais.

Aujourd’hui, les chiens sont rarement mis en première ligne & servent davantage comme « chiens policiers« . On se souviendra tout de même de Diesel, cette chienne du RAID envoyée  au casse-pipe lors de l’assaut de Saint-Denis en Décembre 2015.

♦ ♦ ♦

Dans une époque où la technologie progresse à vive allure, difficile d’imaginer qu’on puisse encore avoir besoin des capacités de certaines espèces animales dans l’armée. Une questions se pose alors : Quel sera leur avenir une fois leur capacités devenues obsolètes ? Quand on voit comment la pseudorque Kira a été remerciée après toutes ces années de recherches militaires, difficile de ne pas s’inquiéter pour ces animaux soldats malgré eux.


Sources & supplément d’infos :

Wikipédia sur l’histoire du drône : ICI

« L’armée de l’air enrôle des aigles royaux contre les drônes » sur Ouest France : ICI

Wikipédia sur le Programme de mammifère marins de l’US Navy : ICI

« Dernière plongée pour les dauphins de l’US Navy » sur BBC : ICI (anglais)

« Quand l’armée dresse des animaux pour en faire des soldats » sur 20 Minutes : ICI

« Les abeilles sont une arme redoutable en cas de conflit : vrai ou faux » sur Label Abeille : ICI

« Les abeilles « renifleuses de bombes » croates peuvent sentir des mines antipersonnels à 3000 miles à la ronde » sur Dailymail : ICI (anglais)

Wikipédia à propos des Chiens de guerre : ICI

« L’animal dans l’armée aujourd’hui » sur Geneawiki : ICI

« Diesel, la chienne tuée lors de l’assaut de Saint-Denis sera décorée à titre posthume » sur Le Figaro : ICI

Publicités

3 réflexions sur “L’utilisation des animaux dans l’armée d’aujourd’hui

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s