Fin de la captivité des cétacés : Quel avenir pour les delphinariums ?

Alors qu’à Taiji, la saison 2017-2018 a déjà fait plus d’une centaine de victimes en presque seulement deux mois (avec un quota de chasse plus élevé que la saison dernière) & que des delphinariums ne cessent d’être construits dans les pays orientaux comme la Chine qui a ouvert récemment une ferme à orques, l’Occident semble plus enclin à réfléchir sur la question de la captivité des mammifères marins. En France, l’Arrêté ministériel lancé par Ségolène Royal en mai dernier a affolé les parcs marins du pays – mais a ravi les associations – puisque l’une de ses mesures est l’interdiction totale de la reproduction des cétacés captifs, ce qui, à terme, pourrait provoquer la fin des delphinariums tels que nous les connaissons. Une question se pose alors ; quel avenir envisageable dans une structure marine qui ne détient aucun animal marin ? 

LA TECHNOLOGIE AU SERVICE DE L’ÉTHIQUE

Depuis quelques décennies l’animation vidéo ne cesse d’évoluer pour se rapprocher au plus près du réel & aujourd’hui c’est peut-être grâce à ces technologies de pointe que les delphinariums évolueront. Comme potentiel remplaçant des animaux captifs, on peut d’abord penser à l’hologramme. Cette impressionnante technique d’hologramme que vous voyez dans la vidéo ci-dessous a fait ses preuves à plusieurs reprises. De Dubaï, au Japon, en passant par un gymnase, les familles & enfants ont pu voir leurs animaux préférés & interagir avec eux. On pourrait même penser à installer le public dans ce qu’on appelle des Cinémas 5D, où l’image est en plusieurs dimensions, mais où il est aussi possible de bouger, de sentir les odeurs ainsi que d’être mouillé par les éclaboussures d’un saut d’orque par exemple.

Et pourquoi pas aller encore plus loin grâce à la réalité augmentée ? Technologie très populaire dans le jeu vidéo actuellement, elle a récemment été utilisée pour une attraction dans un parc aquatique suisse. Dans ce toboggan aquatique, installé sur votre bouée & équipé d’un casque de réalité virtuelle étanche , vous descendez vers la mystérieuse Atlantide, la cité engloutie, tout en découvrant les merveilles de la faune marine. Ainsi, nous pourrions envisager de développer cette idée pour les parcs marins avec des attractions tournées exclusivement autour de la faune marine.

Outre l’aspect amusant de ces pratiques, ces technologies pourraient permettre d’approfondir le travail de sensibilisation du public au monde marin (en explorant la barrière de corail victime de la pollution par exemple). Puisque grâce à ces pratiques il est presque possible de tout faire, ces spectacles virtuels donneraient l’occasion de vivre des expériences que l’on ne pourrait pas connaître dans notre existence réelle ; nager au milieu d’un banc de dauphin sur une énorme vague australienne, voir les grandes profondeurs connues des océans, ou encore observer les techniques de chasse des grands prédateurs marins, voici quelques idées qu’il serait intéressant d’exploiter.

ET LES CÉTACÉS ENCORE CAPTIFS DANS TOUT ÇA ? 

À cette question, deux réponses : La première qui nous vient en tête est évidemment la libération de tous les cétacés captifs via la réhabilitation. Des programmes de remise en liberté qui ont fait leurs preuves à plusieurs reprise avec notamment l’histoire de Sampal, une femelle Tursiops relâchée après 4 ans de captivité au Pacific Land Aquarium en Corée du Sud. Après avoir passé un certain temps dans un bassin fermé en mer, Sampal a retrouvé la liberté et sa famille avant de mettre au monde un delphineau, 3 ans plus tard. Depuis 2013 en Corée du Sud, ce sont 5 dauphins qui ont bénéficié de la réhabilitation, dont certains ayant vécu plus de 20 ans en captivité.

 

Bien sûr ces programmes de réhabilitation ne se font pas à la légère. Plusieurs mois, voire plusieurs années de travaux sont nécessaires pour préparer le futur affranchi à la vie sauvage sans l’aide de l’homme. Et il se peut que parmi les cétacés captifs, certains ne puissent jamais retrouver le large, car trop abîmés par les sévices de leur vie en bassin chloré. Et c’est là que nous trouvons la seconde réponse à notre question : les sanctuaires marins dans des baies naturelles de plusieurs kilomètres protégées par l’homme. Plusieurs projets de la sorte sont en préparation, notamment en Grèce à l’Île de Lipsi, mais aussi dans les Caraïbes (susceptible d’accueillir les 8 dauphins de l’Aquarium National de Baltimore qui souhaite en finir avec la captivité). Terminée la vie de clown donc ! À ce jour, les sanctuaires marins sont le meilleur compromis pour ces cétacés non réhabilitables, qui leur permettra de se refaire une santé, de connaître la nature, la vraie, sans pour autant se risquer aux dangers d’une vie sauvage à laquelle ils ne pourraient pas survivre bien longtemps.

♦ ♦ ♦

Ainsi, grâce à ses mesures & aux technologies aussi ludiques qu’éthiques, les idées ne manquent pas pour apporter un souffle nouveau aux parcs marins.  Aujourd’hui, de plus en plus de personnes comprennent le désastre que représente la captivité pour les cétacés (sans oublier les autres mammifères marins non concernés encore par l’Arrêté Ministériel) & il est toujours possible pour ceux qui rêvent de voir des cétacés en chair et en os de participer à des expéditions de Whale Watching (celles qui sont éthiques). Et pour ça, pas la peine d’aller au bout du monde, puisque certaines espèces de dauphins et de baleines passent au large de nos côtes française. Ainsi vous vous rendrez davantage compte qu’aucune piscine bétonnée ne vaudra l’immensité de l’océan.


Sources & supplément d’infos :

Compte-rendu de la saison 2017-2018 à Taiji mis à jour régulièrement par Ceta Base : ICI (anglais)

« La Chine ouvre la première ferme à orques » sur Consoglobe : ICI

« Projet polémique : On en sait plus sur le futur parc à dauphins d’Agadir » sur Huffpost Maghreb : ICI

Vidéo sur les mesures de l’arrêté ministériel (en collaboration avec l’association C’est Assez) sur ma chaîne Youtube : ICI

« Pourquoi les delphinariums vont disparaître » sur Le Figaro : ICI

« La 5D cinéma ou attraction foraine ? » sur France Info : ICI

« Extra-eau-rdinaire : Un parc aquatique en réalité augmentée » sur Canal + : ICI

« La merveilleuse histoire des 5 dauphins de Corée » sur Dauphin Libres : ICI

« Sampal : Libre… Et Maman ! » sur C’est Asssez : ICI

« Deux dauphins retrouvent leur liberté après 20 ans de captivité en Corée du Sud » sur Maxisciences : ICI

« Cinéma & Animaux captifs : de l’ombre à la lumière » sur Eucalyptus Eater : ICI

« Les dauphins d’abord » sur C’est Assez : ICI

« Île de Lipsi, un sanctuaire marin pour les dauphins en Grèce » sur Dauphin Libre : ICI

 

Publicités

2 réflexions sur “Fin de la captivité des cétacés : Quel avenir pour les delphinariums ?

  1. Comme je suis contente de te retrouver ! J’aime toujours autant tes articles complets et bien structurés.
    Est-ce que tu as vu l’idée d’un sanctuaire marin vers Vancouver? C’est un plan qui est en train de se monter pour Lolita.
    J’espère de tout cœur que les animaux marins seront libérés, ce n’est pas parce que l’Homme est prisonnier de sa propre folie qu’il doit en faire profiter les autres !

    Merci pour cet article,
    A bientôt
    Little No’
    http://touchesdenvie.wordpress.com

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ton commentaire (tu me fais rougir ^^).
      Oui je connais ce projet (lancé par Ingrid Visser si mes souvenirs sont bons). J’essaie de suivre l’actualité sur Lolita. Son histoire est tellement touchante. J’espère qu’elle retrouvera sa mère – Ocean Sun – un jour. En tout cas le combat pour la libération de tous les cétacés prend de l’ampleur & c’est génial. On y croit 🙂

      Bises,
      Marion

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s