Retour sur l’action anti-fourrure à Lille.

Finies les douces températures. La fin de l’Automne laisse peu à peu le froid s’installer & les rues commencent à fleurir de manteaux & autres doudounes pour se tenir chaud. Parmi elles, des matières « nobles » mais ô combien cruelles :  lapin, renard, chien viverrin, vison ou encore raton-laveur. En effet, depuis quelques années, la fourrure animale à de nouveau envahie la mode, laissant de côté toute la souffrance endurée par les animaux exploités jusqu’à la mort pour satisfaire les fashions-addict.

C’est pour combattre cette industrie meurtrière que ce samedi 26 novembre 2016, nous nous sommes rassemblés en plein coeur d’une rue commerçante de Lille. Nous étions plusieurs dizaines d’activistes à vouloir sensibiliser les passants au sort des animaux tués pour leur fourrure.

fourruremanif2

manifkafka

14h30 :  les premiers militants arrivent au carrefour de la rue de Béthune & de la rue Neuve à Lille. J’arrive quelques minutes plus tard, accompagnée de Kafka. Et oui, qui mieux que mon gros poilu pour être l’ambassadeur d’un combat contre l’utilisation de fourrure animale dans la mode ? 

Très vite tout se met en place. Une longue ligne de personnes masquées prend forme. Certains portent de la fourrure (synthétique) sanguinolante pour montrer qu’extraire la peau d’un animal est d’une extrême violence. D’autres tiennent des pancartes avec des messages tels que « Fourrure = Torture« , « Nous sommes quelqu’un, pas quelque chose » ou encore « Vire ta capuche« .

Kafka & moi rejoignons d’autres militants afin de distribuer des tracts informatifs aux piétons. Je prend mon courage à deux mains & j’essaie d’interpeller les premières personnes dans mon champ de vision. Je tombe très vite sur un groupe de jeunes portant des manteaux avec capuche en fourrure animale. Du raton-laveur à première vue. Un peu gênés à cause de ce qu’ils portent, ils comprennent très vite que je ne suis pas là pour les juger, mais pour les informer. Plus à l’aise, ils acceptent donc de m’écouter & d’échanger quelques mots avec moi.

qc-fox-farm.png
Elevage de renard. Photo : Association for the Protection of Fur-Bearing Animals.

Je leur apprends que seule la cruauté permet de produire de la fourrure animale. D’abord en Chine, où les animaux sont dépeçés vivants, mais aussi en Europe. Ce que l’industrie de la mode appelle les fermes à fourrure éthique n’est rien d’autre qu’un mensonge. Dans ces structures, les animaux vivent dans de minuscules cages où il leur est pratiquement impossible de se mouvoir. Ils sont soumis à de très basses températures pour produire toujours plus de fourrure. Il n’est pas rare que certains meurent à cause des conditions de vie déplorables. Les autres, finissent par être tués ; soit par une électrocution rectale, soit par gazage.

Les adolescents, alors ignorants, semblent comprendre toute l’horreur qui se cache derrière leurs derniers manteaux à la mode. On échange sur la marque Canada Goose & son utilisation du coyotte, sur l’erreur d’étiquettage du chien viverrin Racoon Dog transformé en raton-laveur Racoon pour être moins choquanr. Ils veulent en apprendre plus & me demandent comment différencier une fourrure animale d’une fourrure synthétique & c’est avec joie que je leur livre ces précieuses astuces & que je vous les donne ici aussi par la même occasion :

  • D’abord la vue & toucher : La fourrure animale est bien souvent plus souple & douce que la synthétique plus rêche. Vous pouvez aussi souffler sur les poils afin de voir s’ils se divisent facilement. Si c’est le cas, cela peut être de la vraie fourrure.
  • L’enroulage : Une autre technique liée au toucher. Cette fois-ci enroulez la fourrure autour de vos doigts. Alors que la fausse fourrure s’enroulera difficilement, les poils de la vraie fourrure le feront sans peine.
  • L’aiguille : Munissez-vous d’une aiguille à couture & plantez-la à la base de votre fourrure. Si l’aiguille passe aisément à travers la matière, votre fourrure est fausse, si au contraire vous avez du mal à transpercer la base, votre fourrure est vraie.
  • Le briquet : Celle-ci ne peut être réalisée que si vous possédez déjà un vêtement de fourrure & que vous doutez de sa provenance. Coupez quelques poils de votre fourrure puis brûler les. Si les poils fondent comme du plastique, votre fourrure est synthétique. En revanche, si une odeur de cheveux brûlés se fait sentir, vous pouvez être sûre que vous venez de brûler les poils d’un cadavre.

Mes interlocuteurs ont maintenant toutes les informations pour se vêtir de manière plus éthique & s’engagent à ne plus jamais acheter cette matière morbide. Bien sûr, nous ne sommes pas toujours tombés sur des personnes compréhensives & j’ai parfois du affronter les critiques & le mépris de certains piétons. Je me souviens notamment de cette femme âgée avec son énorme col en fourrure animale, caressant Kafka avant de remarquer mon sticker fourrure = torture collé sur ma poitrine. Je lui propose malgré tout un tract informatif, qu’elle refuse aussitôt :

« Moi je suis POUR la fourrure » clame t-elle fièrement. « Même lorsqu’il s’agit potentiellement d’un chien comme celui que vous venez de caresser avec amour ? » dis-je. « Oui ce sont deux animaux complètement différents ! » se persuade t-elle. »Où se situe la frontière entre ces deux chiens ? Quel élément justifie l’amour de l’un & la haine de l’autre ?« … Elle fuit, grognant quelques mots à peine audibles & notre semblant d’échange s’arrête là. Il y a certains individus qui ne changeront jamais…

fourruremanif

maniffourrure4.png

Néanmoins, dans l’ensemble, j’ai reçu plus de réaction positives que négatives & je crois que ça a été le ressenti des autres militants sur le terrain. Une femme qui passait par là, a même fini par nous rejoindre & manifester à nos côtés. Preuve que la fourrure animale n’est pas si populaire qu’elle en a l’air. Après le discours émouvant d’une des activistes, les militants quittent peu à peu la rue de Béthune.

17h30 : le soleil commence à se coucher sur l’horizon lilloise & c’est le moment pour Kafka & moi de prendre le chemin du retour. La journée fut fatigante, autant pour lui que pour moi, mais il ne se rend pas compte à quel point il fut un allié de taille & une aide précieuse pour sensibiliser les passants à la cause des sans-voix comme lui.

♦ ♦ ♦ 

La fourrure tue plus de 56 Millions d’animaux par an. L’Europe est responsable à elle seule de 70% de la production de fourrure d’élevage dans le monde.

jom_1485
Photo : JMcArthur/ The Ghost In Our Machine.

Plus d’informations : 

« Fourrure : comment la repérer dans un magasin ? » sur 30 Millions d’Amis : ICI

« Idées reçues : des vérités rétablies #1 » sur Eucalyptus Eater : ICI

« Les marques & la fourrure » sur Mode Sans Fourrure : ICI

Campagne « Vire ta capuche » : ICI

« Stopper le massacre des animaux pour leur fourrure » sur 30 Millions d’Amis : ICI

« 15 chiffres sur la fourrure qui montrent combien les animaux souffrent pour assouvir les envies futiles de l’homme » sur Daily Geek Show : ICI (vidéo avec notamment l’aspect polluant de l’industrie de la fourrure animale)

Prochain événements dans la région :

Action contre le foie gras à Valenciennes le 4 décembre : ICI

Action contre le foie gras & Noël Vegan à Lille le 18 décembre : ICI

Pour savoir si d’autres manifestations contre la fourrure vont avoir lieu près de chez vous, n’hésitez pas à consulter les événements facebook dans la barre de recherche du site avec les mots clefs « fourrure » « anti fourrure ».

 

Publicités

3 réflexions sur “Retour sur l’action anti-fourrure à Lille.

  1. Bravo à toi et à Kafka (avec un pelage pareil, le lien a dû sauter aux yeux des passants) !
    Les gens semblent faire de plus en plus la connexion concernant la cause animale, et pourtant les victimes se comptent encore en millions chaque année… il ne faut rien lâcher !
    Merci pour cette action et pour le partage via ce billet ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s