Raconte-moi une adoption #2 : Clémentine du blog Amande et Basilic.

Il y a deux semaines vous avez découvert le premier portrait de « Raconte-moi une adoption » avec Cécile & sa tribu féline/reptile. Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir Clémentine, créatrice du blog Amande et Basilic, un site consacré à la cuisine végé, qui ravira les gourmands avec ses recettes délicieuses. Je vous propose donc de découvrir son histoire d’adoptante, pour le moins très émouvante.

Bonjour Clémentine, tout d’abord qui se cache derrière le blog Amande et Basilic ?

Et bien c’est moi, Clémentine, passionnée de plantes & de mixtures depuis toujours (mais ça c’est un autre sujet) & une grande amoureuse des animaux depuis ma lointaine enfance. Adolescente, je passais mes mercredis & week-end en tant que bénévole à la SPA de ma ville. Corvée d’épeluchage de dizaines de kilos de carottes & autres légumes, nettoyage des cages & sortie des chiens. J’ai grandi dans une région froide & l’hiver j’avais les mains gelées dans ce petit réduit sans chauffage qui me servait de cuisine, mais j’étais la plus heureuse du monde. Un souvenir qui ne m’a jamais quittée.

P9110053.JPG

Quelle est ta première expérience d’adoption ?

Un chien que je voyais trois fois par semaine, qui me faisait une grande fête à chaque entrée dans sa cage & qui était très malin. J’ai réussi à convaincre mes parents de l’emmener & puis voilà !

Comment s’est passé la cohabitation avec lui ?

Assez bien, même si les premiers jours ne sont jamais évidents, mais c’est celui qui s’est le plus vite adapté, sans doute parce que c’était le moins traumatisé. Il mangeait les pieds des chaises toutes les nuits, peut-être pour calmer ou exprimer quelque chose, mais ça n’a duré que quelques jours. Par contre, il n’a jamais obéi à rien. C’était un Setter épris de liberté, très câlin & joueur. Mon ami d’enfance, mon confident aussi.

Est-ce que – comme ton ami Setter – tes adoptés viennent aussi d’une association ?

Je n’ai plus beaucoup d’animaux aujourd’hui, quoique c’est relatif ! Les adoptés sont venus de la SPA & les autres ont été récupérés ; l’un dans la rue, l’un au pied d’un arbre & deux d’entre eux m’ont « gentiment » été déposés par mon voisin devant ma porte !

P7200225.JPG

Symapthique … Tu m’as dis aussi que tu avais eu un Geai. Adopter cet animal n’est pas commun ! Comment ça se passe ? Tu avais des connaissances pour t’occuper de cette espèce ?

Je ne l’ai pas vraiment adopté. Je l’ai vu tomber du nid. J’ai attendu que sa maman revienne, mais les mères ne savent pas remonter leurs oisillons. Je l’ai donc pris. Il était minuscule & je ne savais qu’en faire. J’ai donc fait quelques recherches sur des forums spécialisés dans les corvidés. J’ai aussi demandé conseils à un vétérinaire & c’était parti ! C’est l’expérience la plus extraordinaire que j’ai vécu avec un animal ! Je suis restée plus d’un mois à ne m’absenter que soixante minutes au maximum de la maison pour lui donner à manger, car j’avais appris que les oisillons mangent quasi-continuellement. Assez vite, il me reconnaissait & m’attendait. J’ai acheté une cage & le trimballais partout avec moi, puis peu à peu, j’ai ouvert cette cage dans une pièce fermée, puis il m’accompagnait dans le jardin sur une branche basse. Au bout de quelques mois, « mon » bébé geai a appris à voler, si bien qu’il venait promener le chien avec moi. J’ai réussi petit à petit  – & dans une jolie contradiction – à lui apprendre la liberté. Je ne voulais pas d’un animal en cage & celui-ci devait vivre sa vie de geai. Il a donc fini par partir, mais revenait plusieurs fois par jour, voler quelques tomates cerises, puis il disparu. Je l’ai revu après avec une autre geai (ces oiseaux vivent en couple fidèle), constuire un nid dans un arbre pas très loin. J’y pense chaque jour & j’espère qu’il va bien. En fait, il me manque.

P9110057.JPG

L’histoire de Bébé Geai est tellement mignonne & émouvante (cela me rappelle l’histoire d’un Pigeon que j’avais sauvé lorsque j’étais petite). Ce genre de rencontre ne laisse pas indemne. Est-ce que ces expériences de sauvetage & d’adoption ont transformé quelque chose chez toi ? 

Je ne sais pas. En tout cas, cela m’a donnée toujours plus de compassion, c’est certain. Plus je vieillis, plus la souffrance animale, m’est insupportable, intolérable (au point de devenir végé d’ailleurs). Je pourrais en recueillir des tas si j’avais la place & les moyens. Ça a toujours été mon rêve ; vive au milieu d’animaux, m’en occuper, les voir grandir, se remettre de leurs blessures, jouer, etc…

P9130080.JPG

Tu ne t’es pas sentie frustrée ou inquiétée parfois de ne rien savoir sur le passé de tes animaux ? Je sais que personnellement, il m’arrive de l’être un peu sur le passé de Félix (mon chat). 

Non, je n’ai pas toujours été inquiétée d’ignorer leurs histoires, pour la simple & bonne raison que les histoires de vie que j’ai pu apprendre étaient bien trop tristes & sombres. C’est vrai que ça permet de mieux comprendre le comportement parfois très craintif au début de l’adoption, mais ça amène aussi beaucoup de tristesse. Tu sais, le deuxième chien que j’ai adopté à la SPA était une chienne de trois ans, attachée à un piquet à l’entrée du refuge. Quand j’ai demandé pourquoi elle était traitée ainsi, j’ai entendu « Elle est traumatisée. Elle a été abandonnée par son maître ici-même, qui la tirait pendant qu’elle donnait naissance à ses petits ». Les bébés ont été naturellement tués & la chienne attendait la venue du vétérinaire pour euthanasie… Je ne suis pas rentrée davantage dans le refuge. J’ai pris cette chienne sans aller voir les autres chiens. Non, c’est mieux de ne pas savoir parfois.

Oui l’histoire de cette chienne est terrible & malheureusement de nombreux autres chiens subissent la cruauté de l’abandon & la menace de l’euthanasie chaque année. Pour toi Quelle serait la meilleure solution, pour lutter contre ces abandons massifs ? 

Lutter contre les abandons ? Je ne sais pas vraiment, mais je pense d’abord que les adoptions se font trop facilement & surtout, qu’il n’y a aucun contrôle malgré ce que le personnel des refuges prétend. N’importe qui peut adopter un animal pour en faire n’importe quoi ! En plus le prix est dérisoire. Certes, c’est bien car ça offre la possibilité d’avoir un animal au plus grand nombre, mais du coup « ça ne coûte » pas cher. La plupart des gens tiennent à leur argent & prennent davantage soin de ce qui est onéreux. Si un chien coûtait le prix d’un smartphone –  quel serait leur choix ? – même au moins aisés, car tout le monde possède ce genre d’appareil. Je parle des refuges, car nombre d’adoptions finissent en abandons quelques semaines ou mois après.

Une autre idée serait la punition, même si ce n’est pas spécialement mon crédo. La place de l’animal en France est inexistante malgré une infime révolution. Il devrait y avoir condamnation financière conséquente pour l’acte d’abandon, mais cela impliquerait que quelqu’un prenne cela en compte.

D’ailleurs cela me rappelle qu’une fois, j’ai porté plainte contre X pour la « disparition » d’un de mes chiens. Des dizaines de chiens disparaissaient dans plusieurs départements du sud & la police s’en fichait royalement. Quelques mois plus tard, j’ai appris par les infos qu’un immense charnier de chiens avait été retrouvé chez un vétérinaire du coin, en complicité avec la SPA qui fournissait aussi des chiens. Ils expérimentaient pour un grand laboratoire de la région. Les suites de cette sombre affaire ? Quelques centaines d’euros d’amende, l’interdiction d’exercer pour le vétérinaire & voilà ! Rien d’autre !

En fait, malheureusement je n’ai pas de solution. L’Homme n’est pas le plus respectueux sur cette terre. Ni pour la planète, ni pour les animaux, ni pour ses proches. Je pense que cela est une question d’éducation. Apprendre à respecter la vie devrait être transmis quelque part.

Mallow août.JPG

Je crois qu’on ne pouvait pas mieux conclure. Merci beaucoup Clémentine d’avoir répondu à mes questions & de nous avoir raconté ton expérience incroyable d’adoptante. J’espère que tes derniers mots sauront être pris en considération par tous ceux qui liront ton histoire & je te souhaite de faire encore de belles rencontres animalières & de connaître d’autres belles histoires. 

Quant à vous chers lecteurs, si vous avez envie, comme Clémentine, de partager votre expérience d’adoption, ou si vous souhaitez parler de votre parcours vers une adoption en cours, n’hésitez surtout pas à m’envoyer un message privé sur la page Facebook du blog (lien en-dessous de l’article). Je me ferai un plaisir de publier vos histoires sur le site 🙂


Liens utiles :

Merci à Clémentine pour les magnifiques photos de ses adoptés ❤

Blog Amande et Basilic : ICI

Page Facebook du blog Amande et Basilic : ICI

Page Facebook du blog Eucalyptus Eater : ICI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s