Pour une France sans violence envers les taureaux : « Abolissons la corrida »

Depuis quelques semaines, si vous suivez régulièrement le blog, vous avez sans doute remarqué que je parlais beaucoup de tradition violentes & abjectes. Pour tout vous avouer, c’était une manière pour moi de vous introduire à une campagne à laquelle j’ai participé : Abolissons la corrida.

Abolissons la corrida est un collectif militant qui se bat pour une France sans violence envers les taureaux. Il faut savoir qu’e dans l’Hexagone, la cruauté envers les animaux domestiques, captifs ou apprivoisés est punie grâce à l’article 521-1 du code pénal. Une peine qui peut atteindre les 30 000€ et 2 ans d’emprisonnement. Mais la corrida jouit d’une dérogation absurde & inadmissible dans un pays qui se revendique du progrès moral & de la justice. En effet, dans 10 départements français la corrida est tolérée & les villes comme Rodilhan (département du Gard) s’accordent le droit de torturer un taureau pendant un spectacle d’une vingtaine de minutes, sans être inquiétées par cet article du code pénal.

La cause ? Dans ces départments, la corrida a été décrétée (par la pression des aficionados) « tradition locale ininterrompue », ce qui a permis de la légaliser en 1951. Résultat ; aujourd’hui, malgré une population française majoritairement contre la corrida (73% en 2015 via un sondage Ifop), ce sont malgré tout plus d’un millier de taureaux & de veaux qui sont massacrés sur l’autel du spectacle. Il est donc urgent de faire valoir nos opinions en tant que citoyens. Pour cela, le collectif Abolissons la corrida a eu une idée inédite : utiliser nos voix au prochaines élections législatives à profit des taureaux & contre la corrida. Le 11 & 18 Juin prochains donc, engageons nous à élir nos représentants à l’Assemblée nationale en charge de proposer, de discuter & de voter les lois – celle permettant d’abolir la corrida sur l’ensemble de l’Hexagone – durant les cinq prochaines années.

Mais comment savoir si les élus de nos circonscriptions vont s’engager contre cette pseudo-tradition française ? Rien de plus simple, il suffit pour cela d’accéder au site du collectif Abolissons la corrida, qui vous permettra de dire aux candidats de votre circonscription que vous ne leur donnerez pas votre voix s’ils n’ont pas clairement pris positions afin d’abolir la corrida en France. Je vous invite donc à cliquer sur le lien du site que je mettrai dans la partie « sources & supplément d’infos ». Vous pouvez aussi accéder au site à la fin de la vidéo ci-dessous (attention : images choquantes).

Cet article est un peu particulier, mais je porte vraiment beaucoup d’espoir en cette campagne car en étant une masse importante de citoyens à agir, les jours de la corrida sont comptés. N’hésitez donc pas à partager cette campagne autour de vous (même si vous ne pouvez pas voter).

CORRIDA, BASTA !


Sources & supplément d’infos :

Site officiel « Abolissons la corrida » : ICI

Page Facebook du collectif « Abolissons la corrida » : ICI

« Organisation de corrida, ce que dit la loi » sur Le Parisien : ICI

Article 521-1 du code pénal : ICI

Pour en savoir plus sur l’histoire de la corrida en France, vous pouvez lire le livre d’Eric Baratay « Le point de vue animal : une autre version de l’histoire ».

Publicités

9 réflexions sur “Pour une France sans violence envers les taureaux : « Abolissons la corrida »

  1. Pas de corrida en Belgique heureusement. En France, vous arriverez à l’abolir… un jour ! Le parti animaliste renseigne aussi toutes les opinions des élus sur la corrida, les abattoirs, le foie gras, les cirques… en vue des présidentielles et des législatives françaises. Un exemple pour la Belgique qui n’a pas ce genre de parti.

    Aimé par 1 personne

    • Effectivement Marianne, je pense que la corrida sera bientôt abolie en France. Trop de français veulent sa disparition, elle ne pourra pas perdurer longtemps.
      Pas de parti animaliste en Belgique, mais vous avez un ministre du Bien-être animal, non ?

      Bises,
      Marion

      J'aime

      • Effectivement, Marion, nous en avons même trois ! Un par région. Au sein du gouvernement wallon, nous avons un ministre de l’environnement, de l’aménagement du territoire, de la mobilité et des transports + du bien-être animal. Comme il cumule toutes ces fonctions, les animaux ne sont pas sa vraie priorité. Il refuse d’interdire la castration des porcelets, le foie gras et j’en passe. Par contre, il a fait interdire les élevages à fourrure contrairement à la Flandre. Ce qu’il faudrait aussi, c’est un vrai parti animaliste, comme en France, qui nous éclaire sur tous les votes des élus au parlement.

        Aimé par 1 personne

        • Oui c’est vraiment particulier du coup en Belgique. Côté Parti Animaliste en France, j’espère de tout coeur qu’ils feront bouger les choses grâce à nos voix.

          En tout cas chaque pays progresse sur certains aspects grâce au militantisme alors restons soudés 🙂

          Bises,
          Marion

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s