Les 5 grandes extinctions de masse #1 : l’Ordovicien-Silurien.

Depuis des décennies, nous entendons beaucoup parler d’holocène, d’anthropocène, de cette sixième extinction de masse qui nous menace, sans pour autant trop y sentir les conséquences à l’heure actuelle. S’il est vrai que l’homme n’est pas encore en voie d’extinction, ce sont pourtant par moins de 26 000 espèces qui disparaissent chaque année à cause du réchauffement climatique, de la pollution & des activités humaines. Mais pour se rendre compte de ce qu’est une extinction de masse, il faut se replonger dans le passé, dans l’Histoire de notre planète qui en a déjà connue cinq autres. On connaît plus ou moins l’extinction des dinosaures, mais sauriez-vous me dire quelles sont les autres extinctions de masse ? Comment ont-elles eu lieu ? Quelles espèces animales ont disparu ? Comment d’autres ont survécu ? C’est donc pour répondre à ces questions que j’ai décidé de vous consacrer une série de 5 articles vous relatant l’histoire de chaque extinction de masse & on commence sans plus tarder avec la première & l’une des plus destructrices :

 L’EXTINCTION DE L’ORDOVICIEN-SILURIEN

 

Mappemonde de l’Ordovicien il y a 440 Millions d’années
  • 85% des espèces disparues.
  • C’est la seconde extinction de masse la plus dévastatrice.

Il y a près de 445 millions d’années, la Terre avait une apparence bien différente de celle que nous connaissons aujourd’hui. Les continents n’avaient pas la même forme et le niveau de la mer était beaucoup plus élevé. La vie sur la terre ferme n’existait pas (sans doute à cause du niveau d’oxygène trop bas), mais sous la surface des océans c’est tout un monde qui prospérait. Coraux, trilobites, astrapis, nautiloïdes, euryptérides, voici quelques exemples d’espèces qui peuplaient le monde sous-marin de cette époque.

Quel élément a donc provoqué la fin de cette ère où la vie n’existait que sous forme marine ? Les scientifiques ont émis plusieurs hypothèses, dont l’explosion d’une Supernova à 6 000 années lumières de la Terre ayant provoqué un sursaut gamma (une catastrophe naturelle considérée comme la plus puissante de l’univers avec un souffle qui contiendrait plus d’énergie que 1 000 Soleils réunis) dont le rayon se dirigeait tout droit vers notre planète. Ce qui aurait alors provoqué un énorme trou dans la couche d’ozone permettant de laisser passer en masse les rayons ultraviolets du Soleil et aurait amené plus tard à la présence d’un gaz toxique dans l’atmosphère (le dioxyde d’azote), masquant les rayons du soleil & par conséquent faisant baisser la température globale de plusieurs degrés sur Terre. Cependant, cette hypothèse est très controversée chez d’autres scientifiques qui pensent que la théorie la plus vraisemblable de l’extinction de l’Ordovicien-Silurien était certainement le résultat d’une importante glaciation faisant chuter le niveau de l’eau de près de 60 mètres. En 2013, plusieurs chercheurs ont appuyé cette théorie en démontrant qu’une série de périodes de glaciations serait en réalité la cause de cette extinction de masse.

Reconstitution de la faune & flore de l’Ordovicien avec notamment des nautiloïde a coquille droite et un euryptéride (aussi appelé « Scorpion des mers »).

À cause du refroidissement de la planète, le climat s’est déréglé amenant à la formation de nombreuses tempêtes & tsunamis, balayant les animaux vivant en surface. La température de l’eau (passant de chaude à froide) devient aussi un véritable problème pour ces espèces habituées à un climat tropical. Certaines fuient alors vers des territoires moins hostiles ou tentent de survivre plus loin de la surface, mais d’autres espèces immobiles, comme les coraux, alors incapables de fuir, sont peu à peu anéantis. Le plancton, aussi meurt en masse, causant un véritable déséquilibre dans la chaîne alimentaire puisqu’il en était à la base. La famine gagne alors rapidement les espèces, notamment les grands prédateurs comme le nautiloïde à coquille droite, qui n’a pas un régime très diversifié.

♦ ♦ ♦

En 500 ans, un tiers des animaux disparait. Malgré tout, quelques rares espèces parviennent à s’adapter. C’est le cas de l’astrapis (l’ancêtre de tous les vertébrés) qui se voient finalement mieux supporter les eaux froides que chaudes. Néanmoins, l’extinction de l’Ordovicien-Silurien, la seconde extinction de masse la plus dévastatrice, aura causé la disparition de 85% d’espèces, parmi lesquels les trilobites, les coraux tétracorallaires & tabulés, ainsi que certaines formes de planctons. C’est seulement après 3 millions d’années, que la Terre se remettra totalement de cette première extinction, mais pour autant, la vie des espèces animales & végétales sera loin d’être de tout repos quand on sait ce qui arrivera quelques millions d’années plus tard….


Sources & supplément d’infos :

« Nous entrons dans la sixième grande extinction de masse » sur Libération : ICI

« Disparition d’espèces dans le monde » sur Planetoscope : ICI

« Les extinctions massives de la biodiversité » sur Notre Planète : ICI

Extinction de l’Ordovicien-Silurien sur Wikipédia : ICI 

Un scénario du style du Cénozoïque pour expliquer la fin de la glaciation de l’Ordovicien » sur Nature Communication : ICI (anglais)

« Animal Argmagedon 1 : La menace invisible » disponible sur Youtube : ICI (ne se penche que sur la théorie controversée du sursaut gamma)

 

Publicités

Une réflexion sur “Les 5 grandes extinctions de masse #1 : l’Ordovicien-Silurien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s