Rétrospective animaliste 2017.

Depuis 2 ans, la rétrospective animaliste est une tradition sur le blog. C’est une façon de faire un petit bilan des tragédies subies par les animaux, mais aussi des progrès concernant la condition animale à travers le monde. Alors sans plus tarder, je vous propose de (re)découvrir ce qu’il s’est passé en 2017.

JANVIER

tiligranny.jpg

Et on démarre avec le premier mois de l’année où l’on apprend la mort de deux orques célèbres. D’abord Granny. Le 2 Janvier  l’orque la plus vieille du monde s’est éteinte à l’âge de 105 ans (son décès est en réalité estimé au 31 Décembre 2016).

Quelques jours plus tard, le 6 Janvier 2017, c’est un autre épaulard qui quitte ce monde ; Tilikum.  Malheureusement ce n’est pas dans l’océan que celui que l’on surnommait Tili s’est éteint. Le cétacé de 36 ans n’a pas eu la même chance que Granny. Tilikum est mort dans un minuscule bassin bétonné après de longues années de souffrances physiques & psychologiques. Véritable symbole de la lutte contre la captivité des cétacés depuis le documentaire Blackfish, Tilikum laisse un immense vide dans le coeur de ceux qui auraient voulu que l’orque devienne libre autrement que par la mort. De nombreux hommages en sa mémoire ont eu lieu à travers le monde.

Un événement qui se passe en France maintenant avec le vote d’une loi qui concerne les abattoirs. Le 12 Janvier dernier, 32 députés présents (sur 577 élus) dans un hémicycle presque vide, on décidé du sort des animaux . Voici un aperçu de ce qui a été voté :

  • Le rejet de l’interdiction de l’abattage des vaches gestantes.
  • Le rejet de l’interdiction de l’abattage sans étourdissement.
  • Le rejet du droit de visite inopinée des parlementaires dans les abattoirs.

Néanmoins une (maigre) mesure positive a été adoptée ; l’expérimentation de contrôle vidéo a été validée. Celle-ci est destinée à évaluer l’opportunité de sa mise en place dans tous les abattoirs courant 2018. Souci ; Seuls les services vétérinaires & un salarié de l’abattoir auront accès à ces vidéos. Les associations & les citoyens n’auront pas droit de voir les images filmées. Impossible d’avoir un regard objectif donc, ce qui est assez grave quand on sait que le Ministère de l’Agriculture a déterminé que 80% des abattoirs ne respectent même pas les normes minimales censées attenuer la souffrances des animaux mis à mort.

Enfin, restons en France avec un massacre de rongeur qui a eu lieu dans un refuge de l’Hérault. Au matin du 18 Janvier 2017, la directrice du refuge La ferme de Doudou a fait une macabre découverte. 34 de ses pensionnaires ont été tués dans d’atroces souffrances. Selon l’autopsie, les victimes présentent toutes les mêmes blessures ; nombreuses fractures à la colonne vertébrale & explosion des organes internes. L’auteur (ou les auteurs) du crime se serait amusé à balancer les rongeurs comme des balles de tennis. La direction du refuge a porté plainte, soutenue par la Fondation 30 Millions d’Amis qui s’est portée partie civile. Malheureusement à ce jour, toujours aucun suspect en vue.

FÉVRIER

Et si Janvier 2017 est marqué par la mort de deux orques célèbres, en Février 2017 c’est la disparition de deux grands défenseurs de la cause animale que l’on retient.

Le premier ; Rob Steward, déclaré disparu en mer le 3 Février. Le plongeur spécialiste des requins était parti en excursion pour tourner des plans de la suite de son documentaire aux 40 récompenses Sharkwater. Selon l’équipage qui était avec lui au moment de sa disparition, Rob Stewart s’apprêtait à se hisser sur le bateau, aidé de 3 co-équipiers avant de replonger pour ne plus jamais remonter. Des recherches ont été effectuées plusieurs jours, sans résultat. Grand amoureux des requins, Rob Stewart ne cessait de dénoncer la pêche aux ailerons & sensiblisait l’opinion publique sur cette espèce injustement méprisée, pourtant essentielle à notre ecosytème.

« Ce n’est pas faire preuve de gentillesse de traiter les animaux avec respect, c’est faire preuve de justice »

Tom Regan.

C’est donc le 17 Février 2017 que l’on apprend la mort d’un des plus grands philosophes animalistes. Décédé à l’âge de 78 ans d’une pneumonie, Tom Regan était pionnier sur la question du droit animal & de la pensée abolitionniste. Le philosophe américain avait d’ailleurs consacré l’éssentielle de sa carrière sur la défense des espèces non-humaines. Le droit animal, paru en 1983 constitue son oeuvre majeure & reste un modèle pour la plupart des militants animalistes.

MARS

 

Après Janvier & Février, on s’attaque maintenant à Mars 2017 & ce qu’on peut retenir de ce premier mois de Printemps, ce sont les actes de cruauté qui ont eu lieu dans les zoos.

D’abord un premier meurtre, dont l’histoire commence en réalité le 23 Février 2017 dans un pays réputé comme l’un des plus violents au monde. Gustavito, c’était la star du Zoo de Salvador. Véritable fierté nationale, l’hipopotame de 15 ans a pourtant été cruellement assassiné dans la nuit du 22 au 23 Février 2017. Coups au visage & aux pattes puis lacérations des yeux & de la bouche à l’aide d’un pic à glace, voici le calvaire vécu par l’animal. Retrouvé encore agonisant au petit matin par le personnel du zoo, Gustavito s’éteindra après 4 jours en soin intensif.

Une histoire qui fait froid dans le dos, mais qui ne convainc pas une partie de la population salvadorienne, ni les associations de protection animale du pays. Selon eux, l’histoire violente autour de la mort de Gustavito servirait en réalité à maquiller les véritables raisons de son décès qu’ils imputent aux personnels du zoo maltraitants. Il faut savoir que le Zoo de Salvador n’a pas une excellente réputation & une vidéo qui montrait le manque de soin évident des animaux avait d’ailleurs fuité. Malgré ces accusations, aucune enquête sur la mort de Gustavito a été effectuée & pas de nouvelle de son autopsie. Sa mort restera donc un mystère.

Direction Tunis maintenant, où le 1er Mars 2017 le Parc du Belvédère annonçait la mort d’un de ses crocodiles, tués à coups de pierre par des visiteurs. Touché à l’oeil à deux reprises par deux grosses pierres, le crocodile du Nil a succombé à une hémorragie interne & aussi choquant que cela puisse paraître, c’est loin d’être la première fois que de tels actes ont lieu dans ce zoo tunisien. De nombreux animaux sont en effet régulièrement pris pour cible par des visiteurs mal intentionnés & quelques mois avant la mort de ce crocodile, c’est un phoque qui a été tué. Un environnement violent confirmé par le Dr. Amor Ennaifer, vétérinaire & responsable du zoo :

« C’est terrible. Vous n’imaginez pas ce que les animaux endurent de la part des visiteurs. »

Suite à cette histoire, le Parc du Belvédère a été contraint de fermer ses portes temporairement, mais aujourd’hui les visiteurs sont de nouveaux autorisés à visiter le zoo malgré le risque qu’encourent les animaux qui y sont enfermés.

Enfin retour en France dans l’un des zoos les plus connus de l’Hexagone ; Thoiry. Un drame qui n’avait jamais encore été constaté en Europe ; un Rhinocéros a été abattu pour sa corne. Dans la nuit 6 au 7 Mars 2017, des braconniers ont pénétré dans l’enceinte du parc, déjouant le personnel sur place & les caméras de vidéosurveillance, ils parviennent ensuite à pénétrer à l’intérieur de l’enclos des Rhinocéros (non équipé de caméras) & s’en prennent à Vince, un jeune mâle de 4 ans. Une fois l’animal décédé, ils prélèvent sa corne à l’aide d’une troçonneuse. C’est seulement au lever du jour que les employés du zoo feront la macabre découvert ; Vince baignant dans son sang, au milieu de ses congénères épargnés.

Evidemment, la direction du zoo a porté plainte & le Procureur de la République de Versailles à été saisie par le Ministère de l’Environnement. Néanmoins aucune nouvelle des criminels, ni de la corne de Vince sans doute déjà revendue au marché noir pour un prix pouvant atteindre 60 000€.

Vince appartenait à la sous-espèce des Rhinocéros blanc du sud, dont il ne reste aujourd’hui que 20 000 individus.

AVRIL

On commence tout de suite au 1er Avril avec une information qui n’est malheureusement pas une blague. Un meurtre a eu lieu pendant les portes ouvertes de la SPA de Verson. Le refuge de Basse-Normandie se faisait une joie d’accueillir des visiteurs en quête d’adoption, mais la journée à viré au drame lorsque des bénévoles ont découvert le corps sans vie d’Inca dans son box. Marianne, l’une des bénévoles temoigne :

« Au début on a essayé de comprendre s’il y avait quelque chose dans le box qui avait pu le blesser surtout que j’étais passée juste devant quelques minutes avant. J’attendais pour sortir ce chien auquel j’étais particulièrement attachée. Nous avons examiné le corps du chien et nous avons vu qu’il y avait une plaie, ce qui a été confirmé par l’autopsie« 

En réalité le croisé Beauceron de 4 ans a été poignardé à travers le grille de son box, vraisemblablement par un des visiteurs du jour. Une plainte a été déposée, un appel à témoin lancé, mais toujours pas de suspect à l’horizon. Suite à cette affaire, la SPA de Verson a pris la décision d’installer des caméras de vidéosurveillance & compte sur les dons pour que ce projet aboutisse.

Deux orques tuées devant des touristes en plein Whale Watching aux Caraïbes, ça c’est passé le 3 avril 2017. Un groupe d’une quarantaine de touristes participait à une excursion d’observation des baleines & s’apprêtait à vivre une rencontre magique avec des orques libres, mais trois pêcheurs en ont décidé autrement. Alors qu’un pod d’épaulard surgissait de l’eau, l’un d’entre eux s’est fait harponné. Quelques secondes plus tard, c’est une autre orque qui connaît le même sort sous le regard impuissant des touristes choqués, en pleurs.

Dans cette petite île de Saint-Vincent, la chasse à la baleine est une activité traditionnelle, & autorisée lorsqu’elle est pratiquée par la population indigène qui peuvent tuer jusqu’à 4 baleines par an, mais en réalité, on sait que davantage de cétacés sont chassés à des fins commerciales.

Une affaire qui replace dont le débat de la chasse à la baleine sur l’île. En 2018, lorsque l’île de Saint-Vincent aura son permis de chasse à la baleine expiré, elle devra –  pour renouveler son permis – énoncer ses besoins auprès de la Comission Internationale Baleinière, mais selon Madame Fisher, consultante auprès de la Whale & Dolphin Conservation Society, l’île de Saint-Vincent ne le fera pas, préférant se concentrer sur ses activités touristiques qui représentent davantage de revenus.

Une bonne nouvelle enfin : Une fois n’est pas coutume ! Taïwan interdit la consommation de viande de chiens & de chats.

Début Avril 2017 les députés du pays ont voté une loi interdisant la consommation, mais aussi l’achat & la possession de viande de chats & de chiens, sous peine d’une amende d’environ 7000€. En outre, cette nouvelle loi permet aussi de punir jusqu’à deux ans d’emprisonnement & 60 000€ d’amende toute personne ayant maltraité ou tué ces deux espèces. Les récidivistes auront quant à eux leurs peines doublées.

Le militantisme & les récentes affaires de maltraitances animales ont permis de sensibiliser la population taïwanaise & de pousser le gouvernement à mettre en place des lois plus strictes sur la protection des animaux.

MAI

Pour ce mois de Mai 2017, commençons avec deux informations qui concernent les cirques avec animaux, notamment avec un lion qui agresse son dresseur en pleine représentation.

L’histoire s’est passé le 7 mai dernier à Doullens en Picardie. Chirkane, un lion âgé de 6 ans est sur la piste pour effectuer un énième numéro sous le regard d’une centaine de spectateurs. La réprésentation se déroule comme à son habitude jusqu’au dernier tour de piste. À ce moment Chirkane est forcé de passer entre les jambes de son dompteur, mais il ne le fera pas. À la place, le lion de 220Kg saute à la gorge du circassien & le blesse grièvement.

Une histoire qui n’est pas sans rappeler celle de l’orque Tilikum qui avait tué sa dresseuse dans les mêmes circonstances en 2013. Mais attention ; Chirkane n’est pas Tilikum. Il ne vaut pas des millions d’euros. Sa valeur marchande ne lui permet pas d’être sauvé de l’euthanasie. C’est donc pour cette agressivité passagère mais néanmoins logique pour un lion (même né captif) que Chirkane sera exécuté.

Un énième incident dans les cirques qui donne à réfléchir sur la présence de ces animaux en ces lieux. Une question que se posent d’ailleurs certains circassiens. C’est le cas d’André-Joseph Bouglione qui annonce qu’il cesse l’exploitation de ces animaux dans son cirque. Une prise de position forte qui lui vaudra les foudres d’une grande partie de sa communauté (allant même jusqu’à des menaces de mort), mais qu’importe, André-Joseph Bouglione souhaite évoluer avec son temps. Le circassien compte d’ailleurs envoyer ses animaux dans des sanctuaires français.

Quittons maintenant le milieu du cirque tout en restant dans le sujet de la captivité. Le 19 Mai dernier des macaques du parc La Pinède des singes dans les Landes, sont abattus par la Prefecture.

En 2016 le parc avait été placé en liquidation judicière à cause de graves problèmes de gestion, notamment la non-maîtrise de reproduction de ses singes, d’ailleurs souvent mal soignés. Suite à cette décision, la Préfecture des Landes n’a rien trouvé de mieux à faire que d’euthanasier les 150 macaques de Java, sans même tenir compte de leur état de santé.

La Fondation Brigite Bardot crie au scandale, non seulement pour la mise à mort arbitraire de ces singes, mais aussi parce qu’elle avait reçu la garantie qu’un repreneur avait été trouvé pour maintenir l’activité du parc & s’occuper des animaux.

JUIN

Et un nouveau drame dans les Landes en ce sixième mois de l’année. Le 17 Juin 2017, Ivan Fandiño, un torero espagnol de 36 ans est encorné dans les arênes d’Air-sur-l’Adour.

C’est un incident qui n’avait pas été constaté depuis 1921, un matador est mort dans une corrida française. Ivan Fandiño effectuait une figure avec sa cape, mais il a trébuché. Le taureau en a donc profité pour soulevé & projeter l’individu, sans oublier de l’encorner. Le matador espagnol a son abdomen percé, sa veine cave & son artère mésentérique sectionnées. D’abord traité au bloc chirurgical de l’arêne, Ivan Fandiño est ensuite évacué de l’arêne pour être amené à l’hôpital le plus proche, mais il meurt d’une hémorragie interne à son arrivée.

Quant au taureau, pas de nouvelles, mais si l’on se réfère à la tradition, il a certainement été exécuté, ainsi que sa mère. Dans les corridas, même lorsque le taureau gagne le combat dans l’arêne, la condamnation à mort est toujours la seule issue.

JUILLET

Nouvelle intrusion dans un abattoir & ça se passe le 13 Juillet 2017.

Les militants de l’association 269Life Libération Animale ont pénétré sur le site de l’abattoir Palmid’Or en Saône-et-Loire, mais cette visite inopinée avait un caractère différent. Cette fois-ci, en plus du blocage de la chaîne d’abattage, les activistes abolitionnistes se sont emparés de plusieurs canards afin de les ramener dans un de leurs refuges. C’est la septième fois que les militants bloquent un abattoir, mais c’est bien la première fois qu’un groupe d’activistes animaliste français y sauve des animaux.

AOÛT

Une nouvelle mort tragique d’une orque captive de Seaworld San Diego.

Kasatka, la doyenne des orques de groupe Seaworld, s’est éteinte le 15 Août 2017 après 40 ans de captivité & 4 inséminations artificielles réussies. Capturée à l’âge de 2 ans en 1978 au large de l’Islande, Kasatka a vécu une vie de misère similaire à celle de Tilikum, mort quelques mois plus tôt (au Seaworld Orlando). Déclarée malade en 2016 par le parc, la cétacé présentait de nombreux stigmates, notamment au niveau de sa mâchoire. Selon le communiqué du parc, Kasatka aurait succombé à une longue infection respiratoire. Agée de 41 ans, Kasatka était dans la fleur de l’âge. Une vie écourtée qui n’aurait sans doute pas eu lieu dans son environnement natal.

Le 17 Août, on apprend que des chiens bleus parcourent les villes de Mumbai en Inde. L’information peut étonner, voire faire sourire, mais elle est en réalité très inquiétante. La couleur bleue de ces canidés résulte de la pollution de la rivière Kasadi, victime des rejets industriels. À force de s’y baigner en quête de nourriture, ces chiens errants voient la couleur de leur pelage changer. Plus grave encore, l‘un d’entre eux serait devenu aveugle en raison de la toxicité de l’eau. C’est ce que raconte un vétérinaire qui s’occupe de ces chiens recueillis par la Society for the Prevention of Cruelty to Animals. Plusieurs associations indiennes ont tiré la sonette d’alarme & ont même porté plainte avec l’aide du Maharashtra Pollution Control Board, le service gouvernemental chargé de veiller aux questions environnementales dans la région aux plus de 1 000 industries.

SEPTEMBRE

files-france-trial-agriculture.jpg

Coup dur pour L214. Courant Septembre, Le procureur de la République a requis l’association animaliste à payer 15 000€ d’amende, dont 10 000€ avec sursis. La raison ? Avoir dénoncé & montré la réalité de l’abattoir porcin de Houdan. Le jugement, rendu le 9 Octobre 2017, a finalement condamné deux militants de L214 à payer 6000€ dont 5000€ avec sursis pour « violation de domicile ». Ils ont été en revanche relaxés, pour le chef de « tentative d’atteinte à la vie privée ». La demande de 215 000€ de dommages & intérets invoquée par l’abattoir a été rejetée.

Pour Brigitte Gothière, porte-parole de l’association, cette condamnation est injuste  & contraire à la liberté d’information :

 « On aurait souhaité que le droit à l’information soit reconnu […] On se retrouve avec une décision qui protège les intérêts privés au lieu de garantir l’intérêt générale ». 

OCTOBRE

Le 3 Octobre 2017, le maire de Palavas-les-Flots déclare qu’il n’y aura pas de corrida durant son mandat. Christian Jeanjean ne veut plus de ces jeux de l’horreur & refuse d’ailleurs l’organisation des corridas lors de la Feria de la mer (qui auront entre le 28 Avril & 8 Mai 2018). Le maire adhérant au partie Les Républicains avance deux arguments pour justifier son opposition à la corrida. D’une part le prix que coûte un événement de ce genre. Une corrida coûte en effet entre 100 000€ & 150 000€ & qui aurait obligé la commune à augmenter ses impôts locaux. Part ailleurs, Christian Jeanjean sait que la corrida est décriée par majorité des français. 70% des citoyens de l’Hexagone sont pour la suppression de cette pseudo tradition.

Continuons notre lancée sur le thème de l’exploitation animale, avec une information qui concerne les cirques itinérants cette fois-ci. Le 10 Octobre 2017, l’Odre National des Vétérinaires s’est positionné contre la présence d’animaux dans ces structures. Dans une lettre en réponse à l’association One Voice, l’Ordre National des Vétérinaires a mené une expertise & a condamné les spectacles d’animaux sauvages dans les cirques itinérants, confirmant aux associations que les conditions dans lesquels vivent ces animaux ne peuvent en aucun cas satisfaire leurs besoin physiologiques & sociaux.

Une annonce historique qui pourrait faire peser la balance en faveur des animaux dans le débat sur leur exploitation dans les cirques.

NOVEMBRE

Un mois de la Toussaint placé sous le signe du deuil chez les animalistes avec un premier décès. Le 19 Novembre 2017, Jean-Pierre Garrigues, figure emblématique de la lutte anti-corrida succombe à un cancer du cerveau après deux ans de lutte contre la maladie. Un mois plus tôt le Président du Comité Radicalement AntiCorrida avait dissous son association.

Second décès, mais animale cette fois-ci. Un tigre est abattu dans les rues de Paris. Le 24 Novembre dernier, Mevy une tigresse de 18 mois parvient à sortir de sa cage & commence à déambuler en plein XVème arrondissement de Paris. Après avoir été signalée par des riverains, la traque commence. Le fauve de 200kg, qui n’a pourtant fait aucune victime est abattu au fusil à pompes dans la rue par son propriétaire.

D’abord placé en garde à vue pour « mise en danger de la vie d’autrui » le circassien reconnaît une défaillance de la sécurité de l’enclos de Mevy, avant d’accuser des militants animalistes qui auraient eux-mêmes permis à la tigresse de s’enfuir. Une nouvelle fois la question se pose ; Que font des animaux sauvages enfermés continuellement pour satisfaire les spectateurs sous un chapiteau ?

DÉCEMBRE

Et pour finir l’année en beauté quoi de mieux qu’une bonne nouvelle ?

La Chine bannit officiellement le commerce de l’ivoire. L’interdiction totale est entrée  en vigueur le 31 Décembre dernier. Elle porte non seulement sur la vente d’ivoire dans des magasins physique, mais aussi sur les commerces en ligne & les souvenirs achetés à l’étranger. À partir du 1er Janvier, tout magasin possédant de l’ivoire sur le sol chinois devient hors-la-loi.

Une interdiction partielle avait déjà entraîné une baisse de 80% des saisies d’ivoire entrant dans le pays, mais aussi une baisse de prix à la vente. De 2100$ le kilo en 2014, l’ivoire était passé à 730$ en Février 2017.

Cette décision pourrait bien faire peser la balance en faveur des éléphants puisque le pays était le premier consommateur d’ivoire.

♦ ♦ ♦

Voici donc un aperçu de ce qu’il fallait retenir de l’année 2017. Bien entendu j’ai du faire des choix & passer certaines informations à la trappe, soit parce que je les avais déjà évoquées sur le blog, soit parce qu’elles me parraissaient moins pertinentes. Je vous invite donc à dire en commentaire ce que vous avez retenu de cette année 2017.


Quant à moi, je vous quitte en vous souhaitant une excellente année 2018. Je compte faire une pause sur le blog pour des raisons personnelles. J’ignore encore la date de retour, mais si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous serez les premiers au courant 🙂

Sources & supplément d’infos : 

Janvier :

Mort de Granny : ICI

Mort de Tilikum : ICI

Vote de l’Assemblée Nationale concernant les abattoirs : ICI

Rongeurs massacrés à La Ferme de Doudou : ICI

Février :

Disparition de Rob Stewart : ICI

Mort de Tom Regan : ICI (anglais)

Mars :

Meurtre de Gustavito : ICI

Crocodile du Nil tué au Parc du Belvédère : ICI

Vince tué à Thoiry : ICI

Avril :

Meurtre d’Inca à la SPA de Verson : ICI

Deux orques harponnées aux Caraïbes : ICI (anglais), ICI & ICI

Taïwan interdit la viande de chiens & de chats : ICI

Mai :

Chirkane blesse grièvement son dompteur : ICI & ICI

André-Joseph Bouglione arrête l’exploitation d’animaux dans son cirque : ICI & ICI

150 macaques de Java euthanasiés par la Préfecture des Landes : ICI

Juin :

Un torero meurt dans une corrida : ICI

Juillet :

Des militants de 269Life Libération Animale s’introduise dans un abattoirs & sauvent des canards : ICI

Août :

Mort de Kasatka : ICI & ICI

Des chiens deviennent bleus en Inde : ICI

Septembre :

L214 condamné : ICI

Octobre :

Le maire de Palavas-les-Flots ne veut plus de corrida dans sa ville : ICI & ICI

L’Ordre National des Vétérinaires contre la présence d’animaux sauvages dans les cirques : ICI

 

Novembre :

Décès de Jean-Pierre Garrigues : ICI

Mevy abattue en plein Paris : ICI

Décembre :

La Chine interdit totalement le commerce de l’ivoire : ICI

Photo couverture : ICI

 

3 réflexions sur “Rétrospective animaliste 2017.

  1. Pour moi il ne fait aucun doute qu’une nouvelle humanité est en marche. Pour l’instant, ce ne sont que les prémices de ce que cela sera plus tard et nous ne le verrons pas car cela va passer par de nombreuses phases d’avance et de recul qui ressembleront à de la stagnation mais un jour, l’homme ne tuera plus sans se poser de question ou pour le plaisir. Il aura pris conscience qu’il n’est pas un être suprême mais un vivant parmi les autres avec son propre rôle à jouer. C’est à ce moment là que l’homme agira seulement avec sa conscience, ses actes seront pensés et réfléchis et le monde finira par disparaître puisqu’il n’aura plus de raison d’être, son rôle étant depuis ses débuts, d’offrir à chacun de nous la dualité de l’existence avec, en finale, un choix qui conduit, soit à un éternel recommencement, soit à la libération des entraves qui nous retiennent prisonniers.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s