10 choses à savoir sur Kafka.

 

8 Janvier 2013, au lendemain de mes 23 ans, Kafka venait au monde. Déjà trois ans que cette boule de poils a pointé le bout de son nez pour faire partie de ma vie. Et en trois ans, j’ai commencé à accumuler beaucoup de souvenirs, & surtout à en connaître pas mal sur ce drôle de Colley. Alors en ce jour un peu spécial, j’ai eu envie de vous en dévoiler un peu plus sur celui que l’on surnomme « El Bandito ! »

1 – LE FILS UNIQUE :

12483588_771356456342734_724453093_n
Kafka & sa mère Lady.

Un fait peu commun chez les chiens, Kafka n’a ni frère, ni soeur. Il a donc pu être chouchouté & avoir toute l’attention sur lui. Un vrai chiot roi ! Le fait que Kafka soit chiot unique m’arrangeait fortement aussi, car j’avais la trouille de faire un choix entre tel ou tel chiot (je n’arrive jamais à me décider), & puis ça contribue à son côté « unique » 🙂 .

2 – SON VRAI NOM :

photo
Premier jour de Kafka à la maison.

Mon toutou ne s’est pas toujours appelé Kafka. En 2013, l’année des prénoms de chiens en était à la lettre « I », & les éleveurs de Kafka (à qui je passe le bonjour s’ils lisent cet article 🙂 ) devaient donc lui trouver un nom de naissance. Comme Monsieur était sacrément espiègle & aventurié dans l’âme, il n’eut pas fallu longtemps avant qu’il soit nommé Indiana Jones du Paquis des Hauts de Fées. Le fait qu’on l’appelle Indiana Jones, fut un signe pour moi qui adore Harrison Ford. Sans oublier que l’amie d’Indiana Jones, s’appelle Marion, et ouais !

3 – ENFANT DE STAR :

Et pour finir ce chapitre familial, je vais vous révéler une anecdote concernant la mère de Kafka, Lady. Cette dernière a joué (avec une autre Colley) dans une publicité pour Citroën en Angleterre. Si je la reconnais bien, Lady apparaît un peu avant la vingtième seconde, pour les scènes « d’agility ». Je trouve d’ailleurs que Kafka lui ressemble trait pour trait.

4 – CADEAU DE BIENVENUE :

976035_274067996071585_907620357_o
Kafka, 5 mois.

Quand on décide de prendre un chiot sous son aile, on oublie parfois que la propreté, ce n’est pas vraiment ça au début. Kafka lui, nous l’a bien rappelé. Lors de notre première rencontre chez ses éleveurs, Monsieur s’est déplacé d’un pas nonchalent vers nous afin d’y déposer un bon gros cadeau sur le tapis. Autant vous dire, qu’on était tout de suite dans le bain ! Je vous rassure, aujourd’hui Kafka est totalement propre, mais c’est toujours drôle de savoir que cette anecdote reste notre premier souvenir de lui.

5 – KAFKA CALLAS :

groscalin.jpg
Kafka « chante » pendant un câlin.

C’est une caractéristique davantage propre au Colley qu’à Kafka, mais j’avais quand même envie de vous en parler. Ce chien adore s’exprimer vocalement ! Entre parler & chanter, tout est bon pour ouvrir la gueule & se faire entendre. Quitte à passer parfois pour un chanteur d’opérette. C’est un aspect qui peut être gênant pour certaines personnes, d’avoir un chien qui s’exprime pour tout, mais moi j’adore. J’ai vraiment l’impression qu’il communique & cherche à avoir un échange avec nous. En tout cas, si vous avez envie de voir ce dont un colley est capable vocalement, tapez « rough collie talking » sur Youtube ou regardez cette vidéo : ICI 

6 – HARCÈLEMENT : 

maisilestbeaumonbaton.jpg
Kafka en pleine tentative de jeu.

Il y a une chose que vous devez savoir sur Kafka. Si vous commencez à jouer avec lui, il n’arrêtera jamais de vous solliciter. Cela peut tourner véritablement au harcèlement. Il n’est pas rare par exemple, qu’il m’apporte un premier jouet (il a d’ailleurs une grande collection) avec lequel je décide de jouer un petit peu. Si j’ai le malheur de m’arrêter, il continuera non seulement à m’apporter le jouet, mais aussi tous ses autres jouets, & ce, peu importe mon activité à ce moment-là. Ma petite astuce pour mettre fin à cet harcèlement ? Lui dire d’apporter le jouet à mon copain ou à Félix (désolé chaton…).

7 – SALCIOPHOBE ?

kafka2ansarbre.jpg
Kafka, le jour de ses 2 ans.

La salciophobie est la peur du saucisson (je vous jure que ça existe !). Un matin, alors que je promenais Kafka, ce dernier a eu une peur bleue d’un saucisson posé au milieu du trottoir. A tel point, qu’il a refusé de traverser l’endroit où se trouvait « l’objet maléfique » & que j’ai du le rassurer quelques minutes avant qu’il accepte de dépasser sa peur. Bon en réalité Kafka n’est pas salciophobe, vu qu’il mange volontiers un petit bout de saucisson lorsqu’on lui en propose un. En fait, il n’aime juste pas qu’un objet se trouve à un endroit où il ne devrait pas être (c’est aussi valable quand on change les meubles de place dans l’appartement).

8 – ANTI-ALCOOL : 

legrandmechantloup.jpg
C’est qu’il peut être féroce ce Kafka !

Nous habitons au-dessus d’un bar en plein coeur du Vieux-Lille, donc il est fréquent de voir des personnes alcoolisées à partir du jeudi soir. Kafka déteste ça ! Lorsqu’il fait sa dernière sortie & qu’il croise une personne loin de la sobriété, il n’hésite pas à grogner & à aboyer pour signifier son mécontentement. Dans ces cas là je fais attention, parce que les gens veulent toujours caresser Kafka, sans me le demander, & je ne voudrais pas qu’un accident arrive.

9 – GRIBOUILLE, SON ENNEMI JURÉ : 

dog-862941_960_720
Chien ressemblant à Gribouille

Continuons les hostilités avec Gribouille. Un croisé Labrador noir, ma foi, fort sympathique avec tout le monde, sauf Kafka. Depuis le premier jour, le courant n’est pas passé. Gribouille, n’a jamais aimé Kafka. Il grognait & n’avait aucune envie d’avoir mon Bandito comme ami. Alors quand Kafka a grandi, rien ne s’est arrangé. Aujourd’hui les deux chiens se détestent à tel point qu’il est impossible de passer devant la maison de Gribouille, sans qu’un des deux ne provoque l’autre.

10 – LEANDRO, SON MEILLEUR POTE :

1014693_288834924594892_1764502604_o
A gauche Leandro, 10 mois & à droite Kafka, 5 mois.

Mais si Kafka a un ennemi, il a aussi un meilleur ami ; Leandro, dit Léo pour les intimes. Leandro est le premier chien que Kafka ait rencontré après avoir quitté ses éleveurs. Depuis, le Leonberg & le Colley sont inséparables. Et comme Léo est le chien de mes parents, Kafka a très souvent l’occasion de passer du temps avec son meilleur pote, qu’il aime cependant martyriser de temps en temps.

Au-delà de ces dix anecdotes & souvenirs, ce qu’il faut surtout retenir c’est que Kafka est un chien débordant d’amour & d’une gentillesse exemplaire, qui nous apporte un bonheur quotidien immense depuis trois ans. Cet article était ma manière de lui rendre honneur & de partager ce bonheur avec vous.

 ♥ JOYEUX ANNIVERSAIRE MON BANDITO ! ♥

3j
Kafka, 3 jours : Petit bébé est devenu bien grand 🙂 .

Tous les articles où Kafka apparaît :

Woufbox Mai : ICI

Woufbox Juillet : ICI

HappyBox Septembre : ICI

HappyBox octobre : ICI

#NONALABANDON 1 : ICI

#NONALABANDON 2 : ICI

DogFidelity : ICI

GRWM, longue Balade : ICI

Généalogie de Kafka : ICI

En savoir plus sur le Colley : ICI

Merci aux éleveurs de Kafka pour les photos avant son arrivée chez nous 🙂

Publicités

6 réflexions sur “10 choses à savoir sur Kafka.

  1. Bel hommage et superbe observation des comportements de ton amie Kafka …
    Ça ma rappelle plein de choses … en particulier le « harcèlement » pour le jeu (c’est d’ailleurs ce terme que j’utilise aussi !) … que Tania, malgré ses 13 ans révolus, pratique encore avec passion, à temps quasi complet .
    J’ai toujours énormément joué avec elle dès que je l’ai adoptée à l’âge de 2 mois et, encore aujourd’hui, elle adore voir ou revoir les 2 « personnes » qui ont fait de même quand elle était chiot.
    Comme Kafka, ça n’est jamais elle qui cesse la 1ère !..
    C’est dans l’état d’esprit du jeu (et du vouloir me faire plaisir : jamais aucune sanction ou friandise ) que nous avons appris et pratiqué ensemble le troupeau, pendant plus de10 ans, et obtenu le brevet (la 1ère de sa race à l’avoir décroché) … idem en agility .
    Pardon, je voulais « faire court » … mais je deviens lyrique dès que je parle de Tania.
    Encore bravo pour cet article .

    Aimé par 1 personne

    • Wow, merci pour ce long commentaire & partage de ta relation avec Tania. Une belle relation très touchante à lire, qui me donne envie de poursuivre mon chemin avec Kafka le plus longtemps possible
      .
      Le travail du troupeau ça ne doit pas être facile & qui demande une belle complicité aussi avec l’homme, félicitations à Tania (quelle est sa race d’ailleurs ?) mais aussi à toi.

      Bises,
      Marion

      J'aime

  2. Très jolie portrait, c’est touchant de voir la complicité qu’il y a entre vous deux ! Kafka est sublime comme toujours, 3 ans ça fait du chemin et pourtant ça passe si vite… Enfin encore une belle route à faire, je vous le souhaite de tout coeur !
    Ca montre aussi à quel point, chaque chien a ses propres traits de caractère et sa personnalité bien à lui, Ce qui donne des complicités aussi belles qu’uniques !
    Merci pour cet article qui donne le sourire et surtout joyeux anniversaire à Kafka !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s